Accueil / Journal / Tentation

Tentation

Relisons Genèse 2. Que se serait-il passé si Ève avait résisté à la tentation ? Rien n’aurait jamais véritablement commencé. L’histoire de l’humanité ne se serait jamais enclenchée. La création de Dieu ne serait pas entrée dans le devenir.

Pourquoi Dieu a-t-il placé ce fameux arbre sous le nez d’Adam et Ève avec interdiction d’y toucher ? Pour que le couple primordial désobéisse à son ordre. Il fallait qu’Adam et Ève cèdent à la tentation. Cette transgression était contenue dans le projet divin. En sortant de leur cocon, ils s’humanisent. La Bible s’ouvre sur une tentation qui peut être qualifiée de positive. « Le monde fleurit par ceux qui cèdent à la tentation », a écrit Julien Gracq.

Il faut se garder de généraliser. Céder à n’importe quelle tentation n’est pas conseillé. C’est une chose d’être tenté, c’en est une autre de céder. Le désir est légitime, sa réalisation est une autre affaire. Sans désir, pas de vie ni d’avenir. Je suis tenté par telle expérience, telle rencontre, telle aventure ou tel défi. Ainsi se font parfois les grandes choses ; parfois aussi les catastrophes.

Calvin traduit Mt 6,13 par « Ne nous mets point dedans la tentation ». Il insiste donc sur la dimension de test que représente la tentation. Dieu nous teste par la tentation. Qu’y gagne-t-il ? Rien. Mais peut-être que l’homme a quelque chose à y gagner et que Dieu le sait.

Si nous résistons, nous découvrons que nous pouvons nous hisser au-dessus de nous-mêmes. La possibilité du dépassement de soi montre que nous ne sommes pas uniquement des êtres de désir.

Si nous cédons, nous faisons l’expérience de la faiblesse radicale. Nous devenons plus conscients de notre essence de verre et peut-être plus bienveillants envers les autres.

Enfin la tentation n’est pas définitive. Elle n’est pas une situation sans retour. « Là où se tient celui qui en est revenu, un juste parfait ne saurait se tenir » (Talmud de Babylone).

Don

Pour faire un don, suivez ce lien

À propos Vincent Schmid

Avatar
est pasteur dans l’Église protestante de Genève.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.