Accueil / Journal (rche 199)

Journal

Solitude(s)

L’exclusion a bien des visages… Quelle qu’en soit la raison, la solitude crée une exclusion difficile à vivre. Mais, comme le rappelle Vincens Hubac, chacun peut aider à la vaincre.

Lire la suite...

Amen

D’origine araméenne, ce mot si commun, attesté en hébreu, syriaque et arabe, évoque la fermeté, la fidélité (Es 65,16). Dans l’Apocalypse, le Christ est identifié à l’amen (Ap 3,14) ; et « tout le peuple dira amen ! » (Dt ...

Lire la suite...

2. Tertullien

Vipères, aspics, basilics recherchent d’ordinaire les lieux arides et sans eau. Mais nous, petits poissons, qui tenons notre nom de notre « ichtus » Jésus-Christ, nous naissons dans l’eau et ce n’est qu’en demeurant en elle que nous sommes sauvés. ...

Lire la suite...

L’opinion

Ce qui suit n’engage que moi, mais j’en ai plus qu’assez des enquêtes d’opinion. Je ne voudrais plus « savoir » ce que « pensent » les Français sur tout et n’importe quoi. Quand un journaliste n’a pour seule argumentation ...

Lire la suite...

Les voix du monde

J’écoute les voix de notre monde qui proposent de m’aider à vivre : harmonie paisible de l’islam, fidélité spirituelle du judaïsme, sagesse souriante du bouddhisme, force courageuse de l’humanisme athée, charité mystique du catholicisme, libéralisme créatif du protestantisme… Elles m’intéressent ...

Lire la suite...

Que penser du Christ ?

Que penser du Christ ? Qui est-il pour vous et moi ? Cette vie au premier siècle a-t-elle encore quelque pertinence pour ceux qui vivent aujourd’hui ? En quel sens, s’il y en a un, pouvons-nous l’appeler Sauveur ? Est-il ...

Lire la suite...

La foi réformée

Quand on parle de la Réforme, on insiste sur Luther avec raison. Par contre, on mentionne à peine son contemporain Zwingli (1498-1531) et on a tort. Il mériterait d’être mieux connu. Il est à l’origine des Églises réformées. Calvin, qui, dans notre mémoire, l’a éclipsé, ne viendra que plus tard, et sur de nombreux points, il recueille et reprend l’héritage de son aîné.

Lire la suite...

Travailler moins pour gagner plus !

Elle est bien gênante cette parabole des ouvriers de la onzième heure. Car elle prétend que l’on peut payer autant celui qui travaille depuis le matin et celui qui n’a pu être embauché qu’à la onzième heure. On ne peut donc plus : «Travailler plus pour gagner plus» !

Lire la suite...