Accueil / Journal / Dieu ? Mais c’est l’Amour !

Dieu ? Mais c’est l’Amour !

 

Un peu de douceur dans un monde de brutes, c’était le slogan – bien senti – d’une marque de chocolat. Et nos contemporains l’ont adopté et répété, signe que, finalement, on ne se sent pas toujours tellement super forts. On est, en France, de grands consommateurs d’anxiolytiques et on aime aussi le chocolat qui est un très bon antidépresseur : une « plaque de tendresse » disait une adolescente – qui craignait quand même de grossir !

Jean disait : « Aimons-nous les uns les autres car l’amour est de Dieu » (I Jn 4). C’est une idée qui plaît : de nos jours on aime la compassion et la bonté, on a besoin d’amour. Ce qu’on redoute le plus au monde est la violence et la haine. Voyez les djihadistes, leurs attentats nous horrifient mille fois plus que les accidents de la route, les cancers ou le sida. Tout le monde aujourd’hui a dans son cœur un élan naturel de tendresse fraternelle, un peu maternelle aussi.

Jean disait : « Dieu est amour ». Et c’est si vrai qu’au 13e siècle à Valenciennes, une béguine, Marguerite Porète prolongeait cette idée : « et l’amour est Dieu » disait-elle. Mais elle fut emmenée à Paris et brûlée vive en place de Grève le 1er juin 1310 car elle s’intéressait plus à l’amour qu’au Credo, à l’Eucharistie, à la Trinité, à l’Incarnation, à la Rédemption et à tous les autres dogmes des Églises. Mais justement nos contemporains, dans leur très grande majorité, ne veulent plus écouter les prêtres et les pasteurs qui répètent des vérités dont ils ne croient plus le premier mot et qui d’ailleurs ne leur servent à rien. Ils ne veulent plus chanter sempiternellement des cantiques aux paroles aberrantes. Et pourtant, tous ces gens qui aiment espérer « un peu de douceur dans un monde de brutes », c’est de l’amour qu’ils parlent. Et même s’ils ne vont pas à l’église, finalement je ne les sens pas tellement éloignés de l’Évangile. Car Jean a vraiment dit : « l’amour est de Dieu » et Marguerite Porète l’a bien senti : « l’amour est Dieu ».

 

Don

Pour faire un don, suivez ce lien

À propos Gilles Castelnau

Avatar
a été pasteur de paroisse à Amsterdam et en Région parisienne. Il s’est toujours intéressé à la présence de l’Évangile aux marges de l’Église : aumôneries militaires, de prison, universitaires, Croix Bleue. Il anime depuis 17 ans le site Internet Protestants dans la ville.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.