Accueil / Journal / Abonnement / La sensibilité laïque du judaïsme

La sensibilité laïque du judaïsme

  La laïcité est éminemment compatible avec le judaïsme, parce que cette religion n’est pas prosélyte et parce que la laïcité a été un gage d’émancipation pour les membres du peuple juif. Bien sûr, des frictions peuvent survenir – il faut distinguer le désir de conserver un mode de vie (cacherout, circoncision, shabbat…) et celui…

Ce contenu est uniquement disponible pour les abonnés

Connectez-vous Acheter le numéro

Don

Pour faire un don, suivez ce lien

À propos Noémie Issan-Benchimol

est diplômée en Philosophie et Études Hébraïques de l’ENS Ulm et prépare une thèse à l’EPHE sur le serment judiciaire en droit talmudique.