Accueil / Journal / Abonnement / Pierre Du Moulin, pas si radical

Pierre Du Moulin, pas si radical

  On aurait tort de ne voir en Pierre Du Moulin (1568-1658) qu’un orthodoxe de plus – sans que ce qualificatif, à manier avec précaution, ne diminue en rien l’intérêt pour son travail – parmi les nombreux théologiens protestants que compta le XVIIe siècle. S’il fut assurément un âpre contradicteur des catholiques romains tout autant…

Ce contenu est uniquement disponible pour les abonnés

Connectez-vous Acheter le numéro

Don

Pour faire un don, suivez ce lien

À propos Benjamin Limonet

est étudiant à l’Institut protestant de théologie (faculté de Paris). Après une formation initiale en histoire à Paris X Nanterre, il s’est ensuite investi dans la fonction publique au service des associations ainsi que des musées parisiens. Il est par ailleurs engagé dans diverses activités catéchétiques (Église protestante unie des Batignolles puis de l’Oratoire du Louvre).