Unité

 

Selon la définition d’un dictionnaire, l’unité est le caractère de ce qui forme un tout substantiel et cohérent. L’éventail des synonymes est large, entre l’unanimité, l’accord, la conformité, la convergence, le consentement, l’harmonie, l’affinité, l’équilibre, qui sont le résultat de la construction d’une relation.

Chaque année, du 18 au 25 janvier, les chrétiens prient pour leur unité. Qu’est-ce qui fait leur unité ? Cela peut être la complémentarité, la complicité, ou le bonheur de se fondre dans un projet commun.

Or, depuis plusieurs années, les relations œcuméniques donnent l’impression de stagner, en tout cas au niveau institutionnel. Cette unité peine à voir le jour, trop souvent associée à un désir d’uniformité, voire de récupération déguisée, qui inquiète. L’unité ne saurait gommer les spécificités de nos identités confessionnelles, et les Églises, miroir de l’humanité, sont irréductiblement plurielles.

L’unité pour laquelle les chrétiens prient et travaillent est à encourager sans modération. Ils témoignent ainsi d’une lutte exigeante contre les haines et d’une victoire sur les divisions par la rencontre et le dialogue. Cette unité peut être une force de proposition pour vivre ensemble dans une société marquée par les disparités et les rivalités.

Cela nécessite un déplacement urgent de l’objet de notre prière, mais aussi de nos mentalités et de notre réflexion théologique. Rendre grâce pour la richesse de nos diversités, et célébrer, sans peur, la pluralité de nos convictions, n’est-ce pas une façon intelligente de lutter contre l’obscurantisme qui menace notre monde ?

 

Don

Pour faire un don, suivez ce lien

À propos Agnès Adeline

Avatar
est pasteure de l’Église protestante unie de France à Paris (Oratoire), et aumônier à la Maison d’arrêt des femmes, à Versailles.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.