Accueil / Journal / Abonnement / Un requiem pour les vivants

Un requiem pour les vivants

Un Requiem allemand sur les textes de l’Écriture sainte, de Johannes Brahms, doit son nom à l’utilisation par ce compositeur luthérien de citations de la Bible allemande de Luther en lieu et place du texte latin de la Messe des morts catholique. Cela lui permet de substituer à l’image terrifiante du Dieu du Requiem classique celle d’un Dieu de miséricorde et d’amour.

Ce contenu est uniquement disponible pour les abonnés

Connectez-vous Abonnez-vous

À propos Abigaïl Bassac

est titulaire d’un master de l’École
Pratique des Hautes Études (section des sciences
religieuses) et étudiante en master de théologie à
Genève. Elle est assistante des enseignants à l’Institut
Protestant de Théologie (faculté de Paris) et
rédactrice en chef adjointe d’Évangile et liberté.