Accueil / Journal / L’altérité comme miroir

L’altérité comme miroir

 

Le sens de la diversité du monde est l’opportunité de notre humanité qui se sclérose au contact d’une contemporanéité hésitante. Le réflexe du renfermement identitaire, le vertige de l’hypermodernité et l’ère d’une globalisation angoissante offre un terreau à toutes les formes d’abolition du dialogue. Dire le dialogue aujourd’hui c’est être dans le subversif, dans une voie à contre-courant. C’est oser dire que l’autre me rend le mieux possible. Le dialogue reste donc le squelette qui permet au corps social de tenir et non le détail luxueux dans une société angoissée par le temps, le changement et l’altérité. Dialoguer c’est tourner une clé sur les libertés créatives et composer avec toutes les formes de diversité. Dialoguer, c’est oser le courage de la rencontre et de la transformation. Il ne s’agit pas de badigeonner les perceptions des uns et des autres mais de se laisser traverser par l’autre perception du monde et agrandir son angle sur l’horizon.

Notons que l’accès à la paix transite aussi par la nécessité du dialogue. Il est impossible de parler en face de l’altérité sans connaissance minimale sur l’autre. La volonté de connaître est un préambule à la connaissance, qui elle-même ouvre à la re-connaissance. Ainsi, la compréhension mutuelle interhumaine nous engage sur la circulation et l’échange de savoirs ; mais également sur une éducation de qualité et qui tient compte de la personnalité des apprenants dans leur complexité et globalité. C’est cela le dialogue des peuples, des cultures, des héritages et des mémoires, des religions. Le défi de se savoir et de savoir l’autre développe un artisanat du changement et de la grandeur des Hommes pour la fabrique de la pacification. Tout le reste a fait ses preuves dans le tragique et les morts et c’est là un vrai dialogue de sourds. Les transformations véritables appellent à penser des politiques nouvelles en vue de donner sens et chair aux aspirations sociales. Dialoguer c’est aussi mettre en œuvre le cadre efficient qui générera le changement. u

(Extraits du site emridnetwork.org, avec l’aimable autorisation de Farid El Asri)

 

Don

Pour faire un don, suivez ce lien

À propos Farid El Asri

Avatar
est anthropologue et islamologue (à Rabat et à Bruxelles).

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.