Accueil / Journal / La nouvelle Jérusalem

La nouvelle Jérusalem

Je vis descendre du ciel, d’auprès de Dieu, la ville sainte, la nouvelle Jérusalem, préparée comme une épouse qui s’est parée pour son époux. Et j’entendis du trône une forte voix qui disait : Voici la demeure de Dieu avec les hommes. Il habitera avec eux, et ils seront son peuple. Dieu lui-même sera avec eux. Il essuiera toute larme de leurs yeux, la mort ne sera plus, il n’y aura plus ni deuil, ni cri, ni douleur, car les premières choses ont disparu. (Apocalypse 21,2)

Ô belle cité, entrevue par Jean,

où règne le Christ,

non comme un bélier mais comme un agneau.

Cité sans obscurité,

sans peine et sans misère,

Cité où les larmes sont essuyées des yeux

et d’où le malheur a disparu.

Honte sur nous qui tolérons

que dans les rues, les commerces et les maisons,

une avidité sans limite

enrichisse les puissants de la peine des pauvres,

et qui écoutons sans gêne

le cri amer du désespoir.

Donne-nous, ô Dieu, l’esprit de construire

la cité d’amour qui est dans ton Esprit

et que Jésus a mise dans nos rêves,

la ville d’espérance et de fraternité,

où brille ton soleil

et dont la splendeur ravit notre âme.

Traduction Gilles Castelnau

Don

Pour faire un don, suivez ce lien

À propos Walter Russel Bowie (prêtre épiscopalien américain, 1882-1969 )

Avatar

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.