Accueil / Culture / Le christianisme est-il voué à disparaître ?

Le christianisme est-il voué à disparaître ?

 

Michel Barlow, essayiste, romancier et théologien, universitaire à la retraite, collaborant régulièrement au magazine catholique libéral Golias hebdo comme à Évangile & liberté, se pose cette question, qui aurait même pu être le titre de son livre. Pour un christianisme de liberté est la réponse qu’il a choisi de donner.

Son livre n’a rien à voir avec un pansement qui camouflerait les blessures ou un baume qui apaiserait pour un temps les douleurs lancinantes infligées par les constats désespérants sur l’état actuel du christianisme. Au contraire, avec cette écriture fluide et alerte, précise et franche, qui caractérise ses nombreux ouvrages, rehaussée d’un humour bienveillant, alternant avec des exemples réalistes, M. Barlow revisite pour nous les idées-maîtresses du christianisme, devenues des dogmes pour la plupart. Il les replace dans le contexte scripturaire de la Bible, il les explore à nouveau, avec une lumière renouvelée, dégagée par la puissance de vie et de liberté contenue dans les évangiles eux-mêmes. On appréciera les notes en bas de page qui soutiennent, sans alourdir, son commentaire.

Son livre est une ode au Christ libérateur de l’humanité. L’auteur explique, presque comme une évidence évidence, comment la libération opérée par le Christ peut rejoindre les hommes et les femmes de la totalité de ce monde, chrétiens ou non.

La parabole du semeur, revisitée par l’auteur, introduisant l’ouvrage, donne immédiatement le ton du livre : le semeur a semé partout et sans compter des graines de liberté. Une autre question jaillit alors : faut-il dire que le Christ nous « libère » ou qu’il nous « délivre » des peurs induites par la religion ? La réponse se trouve détaillée dans les quatorze chapitres suivants, introduite par ce refrain : « Christ nous délivre de… ». Cheminant du sacré au péché obsessionnel, en passant par la « religion du Livre », ou « l’idée scandaleuse du sacrifice du Christ », ou encore de la honte du corps au moralisme pseudo-chrétien, le lecteur organise sa lecture comme il le souhaite, selon les questions qu’il se pose.

Étudié seul ou en groupe, ce livre ouvre des plages de discussions, suggère des interprétations, propose des ouvertures qui permettront à chacun d’accéder à la vérité qui est en lui, délivré de la peur de l’exprimer. Ce livre redynamisera l’espérance des croyants comme des non-croyants, qui voudront bien se laisser déplacer par la réflexion et les remises en question proposées dans cet ouvrage.

Michel Barlow, Pour un christianisme de liberté, Paris, Empreinte temps présent, 2020, 202 pages.

 

Don

Pour faire un don, suivez ce lien

À propos Agnès Adeline

est pasteure de l’Église protestante unie de France à Paris (Oratoire), et aumônier à la Maison d’arrêt des femmes, à Versailles.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.