Accueil / Société / Communiqués officiels de mai 68

Communiqués officiels de mai 68

FEDERATION PROTESTANTE DE FRANCE

Déclaration du 11 mai 1968

Le bureau du Conseil de la Fédération protestante de France,

partageant l’émotion générale provoquée par le déchaînement des violences au quartier latin et quelles que soient les causes exactes d’une situation dramatique qui ne saurait durer,

regrette que l’intervention massive des forces de police ait rendu plus difficile le dialogue entre professeurs, étudiants et responsables de l’éducation nationale,

et demande instamment aux autorités gouvernementales de prendre à bref délai les initiatives de nature à mettre fin à une épreuve de force sans issue constructive.

Le bureau du Conseil de la Fédération protestante de France est persuadé, en vue de la reprise d’un dialogue avec le monde universitaire, que des justes et courageuses mesures auraient immédiatement leur réciprocité du côté des étudiants et des professeurs.

Il forme également le vœu qu’une réflexion urgente soit entreprise sur :

– Les problèmes posés par le développement des connaissances.

– La démocratisation de l’enseignement supérieur.

– La réforme des structures de l’université.

– Le rapport entre les études et leur débouché dans une société en transformation.

FEDERATION PROTESTANTE DE FRANCE ET EGLISE REFORMEE DE FRANCE

Déclaration du 25 mai 1968

Au matin d’une nuit tragique, le bureau du Conseil de la Fédération protestante de France et le Conseil national de l’Église réformée de France,

Affirment avec force que, d’où qu’elle vienne, et qu’elles qu’en soient les apparentes justifications, la violence n’accomplit jamais la justice mais la paix, elle, ne peut s’établir que dans la justice et dans la liberté.

Il appartient donc à tous ceux qui portent des responsabilités dans notre pays de manifester, par des actes significatifs, le respect de chacun et la dignité de ceux que les structures de la société privent d’une participation responsable.

Les négociations qui s’engagent cet après-midi, entre syndicats, patronats et gouvernement, peuvent avoir une valeur exemplaire dans la mesure où elles s’attaqueront aux causes profondes de la crise dans tous les secteurs de la vie nationale, y compris l’université.

Le bureau du Conseil de la Fédération protestante de France et le Conseil national de l’Église réformée de France

– Adjurent le gouvernement de rompre l’engrenage des violences.

– Demandent aux manifestants de toute origine de ne pas détruire, par des gestes excessifs, l’espérance de leur révolte, en vue d’une transformation radicale de la société.

Dans cette perspective, les chrétiens ne peuvent que prendre conscience de leur responsabilité et de la solidarité qui les lie à tous.

Paris, 25 mai 1968

EGLISE REFORMEE DE FRANCE

Lettre du 25 mai 1968 aux communautés et aux fidèles

Le Conseil national transmet aux communautés et aux fidèles de l’Église réforme de France la déclaration ci-jointe :

Il exhorte à surmonter les réactions de peur ou de violence suscitées par les événements que nous vivons.

Il les invite à reconnaître, à travers les contestations actuelles, la recherche d’une société où ne dominent plus le profit, la consommation et les routines.

Les chrétiens sauront-ils saisir l’occasion d’un renouvellement dans le dialogue, la compréhension mutuelle et le partage des responsabilités ?

Quelles peuvent en être les conséquences positives dans la vie, les formes de témoignage et les structures de l’Église ?

A la veille de Pentecôte, restons ensemble attentifs aux signes des temps, afin de discerner dans une communion plus fraternelle ce que l’esprit dit aux églises.

Paris, 25 mai 1968

À propos la rédaction

laredaction@evangile-et-liberte.net'

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.