Accueil / Société / Jésus, le premier hussard de la République

Jésus, le premier hussard de la République

Voici plusieurs semaines qu’un enseignant a perdu la vie parce qu’il défendait les valeurs républicaines de liberté, d’égalité et de fraternité. Tout en se le rappelant pour ne pas oublier, il vaut la peine de se pencher sur l’exemple de celui qui fonde notre foi et était, lui-même, un grand enseignant. Jésus était un grand enseignant utilisant des images pour éveiller les consciences, un enseignant qui n’hésitait pas utiliser des images destinées à provoquer la réflexion et à éveiller la conscience de ses auditoires voire à choquer les convictions toutes faites, à bousculer les situations installées. Alors que notre époque est celle de la couardise, de la bien pensance castratrice où beaucoup de responsables marchent sur des œufs et ne veulent surtout pas faire de vagues, lui n’hésitait pas à marcher sur l’eau et à faire des vagues pour bousculer les immobilismes. Il poursuivait son chemin avec courage et une haute idée de sa mission. D’une certaine manière, c’était le premier hussard de la République. En effet, ses actes et ses paroles étaient un enseignement pratique de la liberté, de l’égalité et de la fraternité, au service d’une idée supérieure de l’homme et d’un projet d’émancipation.

La liberté s’incarnait dans tout sa vie et son message voulait faire sortir l’homme de l’emprisonnement d’une pensée trop souvent organisée par l’obscurantisme religieux. Sa liberté de comportement était une provocation pour les autorités en place. Son message s’adressant à tous, constituait un appel à l’égalité de tous les êtres humains, quels que soient leur origine, leur religion, leur statut social ou leur sexe. C’était une remise en cause radicale de l’ordre social en place.

Et surtout, l’essentiel de son message était une fraternité tous azimuts sans barrières ni différences. C’est pour sa défense de ces valeurs très républicaines de liberté, d’égalité et de fraternité qu’il fut exécuté, ceci, afin de le faire taire et empêcher qu’il éveille les consciences de ses contemporains.

Don

Pour faire un don, suivez ce lien

À propos Jean-Pierre Capmeil

Jean-Pierre Capmeil
est docteur en géopolitique, il a été impliqué dans la catéchèse à l’Oratoire du Louvre et aide à présent pour la communication du Foyer de l’Âme.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.