Accueil / Billet / Au Patriarche de Moscou et de toute la Russie

Au Patriarche de Moscou et de toute la Russie

Pasteur et professeur émérite de théologie pratique à l’Université de Neuchâtel, Pierre-Luigi Dubied est un grand connaisseur de la Russie, de sa culture et de son histoire.
Il réagit à la guerre en Ukraine par une lettre, adressée au Patriarche russe Kyrill.
Kirill
Monsieur Vladimir Mikhailovitch Gundjaev
Monastère Danilov
Moscou
Votre Sainteté,
Voilà un peu plus d’un siècle que les peuples dont vos prédécesseurs avaient la garde spirituelle ont subi des brutalités, encore inouïes jusque là, de la part de leurs gouvernants. Vous en savez quelque chose puisque, semble-t-il, votre grand-père en a aussi été victime. Et voici que ça recommence et que la pauvre Russie, après une trêve d’une dizaine d’années, voit refleurir le mensonge en tant que vérité officielle, la propagande abrutissante, les prisons, les camps, la torture, la nécessité de croire absolument ce que le régime dicte sous peine de vous le faire imposer par la faim, l’exténuation dans le travail, le manque de sommeil et la persécution des prisonniers de droit commun. Car le régime auquel vous vous ralliez si loyalement ne fait pas seulement la guerre au peuple ukrainien, il la fait aussi au peuple russe.
Dites vous-même seulement, dans l’un de vos sermons, qu’il s’agit bien d’une guerre aujourd’hui en Ukraine et vous en prendrez pour 15 ans parce que vous ne percevez pas les choses comme vous le devriez.
La vérité n’est pas faite que de vos propos métaphysiques sur la Lumière et les Ténèbres : elle est aussi constituée de faits bruts, matériels, réels. Si vous les prononcez, le régime vous aidera à retrouver l’au-delà du banal, en glissant ainsi votre conscience elle-même dans le totalitarisme. Vous êtes dans le juste lorsque pensez qu’on se mettra bientôt à détester les Russes, à cause de la guerre en Ukraine. Déjà quelques artistes russes ont été interdits de se produire en Occident. Nous avons là terriblement tort. Nous avons, sous le coup de l’émotion, oublié la distinction essentielle entre le peuple, les gens, un Etat et un régime. Mais vous aussi, vous confondez tout, ce qui vous permet commodément d’éviter de vous confronter au régime. Ce régime, manifestement, n’aime pas les Russes et même, contrairement à ce qu’il voudrait nous faire croire, la Russie. C’est cette haine des humains qui vous permet d’affirmer que le délicieux Staline doit être honoré malgré les quelques crimes qu’il a commis : au bas mot 25 millions de morts, je ne vois pas ce qu’il vous faut pour faire un criminel !
Je termine en vous rappelant la scansion d’un des plus anciens et des plus célèbres poèmes de la tradition française : «Et priez Dieu que tous nous veuille absoudre».
Je le fais et vous prie de le faire avec moi. Mais je ne suis plus du tout certain qu’aujourd’hui cela puisse suffire.
A la façon de Staline adressant à la manière géorgienne des vœux à sa mère, je vous «souhaite de vivre encore mille années !»

Don

Pour faire un don, suivez ce lien

À propos Pierre-Luigi Dubied

Pasteur et professeur émérite de théologie pratique à l'Université de Neuchâtel, Pierre-Luigi Dubied est un grand connaisseur de la Russie, de sa culture et de son histoire.

Un commentaire

  1. amarie.menvi@orange.fr'
    anne marie MENVIELLE

    Bonjour Pasteur DUBIED je vous remercie et félicite de tout cœur pour votre démarche près du Patriarche
    Sentiments fraternels

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.