Accueil / Agir / La Bienvenue

La Bienvenue

 

Pasteur à Aubervilliers depuis 2014, je voulais un engagement distinct de mon ministère, être au service d’une association sociale en tant que bénévole. C’est un bon moyen pour moi de me décentrer et de faire l’expérience de la gratuité dans un engagement associatif. J’ai donc accepté d’entrer au Conseil d’administration de La Bienvenue qui est une association d’origine protestante (membre de la Fédération de l’entraide protestante) qui par la suite s’est professionnalisée et laïcisée.

Cette association a été créée par Hélène Tzaut en 1946 quand l’État a fermé les « maisons de tolérances ». Bon nombre de femmes qui se prostituaient se retrouvaient dans la rue. Avec quelques amis, Hélène Tzaut a ouvert un atelier artisanal où ces femmes pouvaient travailler et gagner de quoi se loger. Elle est parvenue à acheter un atelier, rue J.F. Lépine ainsi que des logements rue de Paradis. La Bienvenue est donc née « d’une vision de la souffrance et de la foi en un grand Dieu » selon les mots de sa fondatrice.

La Bienvenue qui est reconnue d’utilité publique continue d’accueillir des jeunes gens en difficulté, dont beaucoup sont issus de l’immigration, avec la double habilitation de l’Aide social à l’enfance et de la Protection judiciaire de la jeunesse. La Bienvenue a été une des premières institutions à fonctionner sur le modèle de « petites structures d’accueil », considérées comme un moyen privilégié d’insertion.

Elle gère des foyers éducatifs à Paris et à Noisy-le- Sec. Elle a aussi trois services particuliers, trois maisons à Noisy-le-Sec et à Drancy qui accueillent trois jeunes gens, un service d’insertion pour des jeunes majeurs à Paris et un Espace-Familles toujours à Paris dont le but est de renforcer le lien entre les jeunes gens et leur famille. Pour encadrer les adolescents, l’association a 50 salariés et elle continue son développement auprès d’une jeunesse rejetée qui trouve dans ces lieux d’accueil une deuxième chance. La Bienvenue ne rejette aucun adolescent même s’il « casse tout ».

Plusieurs activités et projets de l’association ne sont pas financés par les conseils départementaux, comme par exemple, la présence d’un aumônier auprès des adolescents (poste actuellement vacant). Le Conseil d’administration considère que cette présence auprès de cette jeunesse en grande difficulté est essentielle. Ce Conseil composé de protestants de sensibilités théologiques différentes est présidé par la pasteure Nicole Deheuvels et quand il se réunit, il y a toujours le partage d’un texte biblique et un temps de prière. Être membre du Conseil d’administration est une grosse responsabilité. Le travail de l’administrateur consiste surtout à continuer de porter le projet que d’autres, avant lui, ont porté. Il s’agit de maintenir une vision claire de ce que la Bienvenue doit devenir pour continuer d’accueillir des jeunes gens tout en soutenant les professionnels engagés. Cela implique des prises de décisions importantes dans des domaines tels que l’immobilier, la gestion des finances ou encore les ressources humaines. L’administrateur va peu sur le terrain, il doit veiller à ne pas gêner le travail des professionnels et leurs relations avec les jeunes gens. Il reste informé par les échanges qu’il a régulièrement avec les équipes d’encadrement.

Toutes les tentatives pour aider une jeune personne en difficulté à s’insérer dans la société n’aboutissent pas mais parfois, les professionnels sont témoins de beaux succès, ils assistent à de vrais « relèvements ». C’est fragile, trop rare, jamais terminé, mais cela justifie tous les engagements, qu’ils soient bénévoles ou salariés.

Les réalités sociales ont évolué mais pour certains, elles restent très dures. Je pense notamment aux jeunes mineurs isolés étrangers. La souffrance existe toujours et comme en 1946, il est nécessaire de lutter contre elle et d’affirmer qu’elle n’est pas acceptable. Cet engagement est pour moi, une façon concrète d’y contribuer avec d’autres. C’est aussi un moyen de dire que Dieu est proche.

 

Don

Pour faire un don, suivez ce lien

À propos Georges Letellier

Avatar
est depuis deux ans pasteur de l’Église protestante unie de France au Foyer fraternel d’Aubervilliers, en Seine-Saint-Denis, après une carrière en gestion de projets informatiques. Il a travaillé la question de la louange dans un mémoire de master dirigé par Raphaël Picon.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.