Accueil / Halte / L’espérance

L’espérance

J’ai ancré l’espérance
aux racines de la vie.

Face aux ténèbres,
j’ai dressé des clartés,
planté des flambeaux,
à la lisière des nuits.

Des clartés qui persistent,
des flambeaux qui se glissent
entre ombres et barbaries.

Des clartés qui renaissent,
des flambeaux qui se dressent
sans jamais dépérir.

J’enracine l’espérance
dans le terreau du cœur.
J’adopte toute l’espérance
en son esprit frondeur.

Andrée Chedid, Une salve d’avenir, L’espoir, anthropologie poétique, Gallimard, 2008.

Don

Pour faire un don, suivez ce lien

À propos Andrée Chedid

Avatar

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.