Accueil / Culture / Jésus selon Mahomet

Jésus selon Mahomet

 

300-09-2Ce livre est beaucoup plus agréable que les émissions des mêmes auteurs, parce que moins décousu et plus synthétique. Il ne nous oblige pas à écouter dix spécialistes qui racontent la même chose ou se contredisent.

Mais il dépasse de beaucoup son titre. Non seulement il parle de Jésus, qui tient une place éminente dans le Coran et est le seul à recevoir le titre de messie, mais il explique bien ce que l’on peut savoir aujourd’hui sur les commencements de la religion musulmane, lesquels restent encore occultés par un islam officiel qui n’a pas compris tous les bienfaits de la critique historique.

Pour les auteurs, il est évident que Mahomet n’était pas illettré, sinon comment aurait-il pu faire état d’une telle connaissance du christianisme et de la Bible ? Il est vrai que son rôle est certainement majoré par la tradition car il n’est cité que quatre fois dans le Coran et de nombreuses inscriptions musulmanes, gravées sur des pierres dans tout le Moyen-Orient, ne citent pas Mahomet. Selon toute vraisemblance, les sourates du Coran ont évolué, au gré des interventions diverses, pendant une bonne cinquantaine d’années après la mort du prophète.

Le livre se penche longuement sur les sources juives et chrétiennes qui ont pu alimenter la littérature coranique. Indépendamment de la réponse bien connue selon laquelle des tribus juives et chrétiennes étaient installées depuis longtemps dans la péninsule arabique, les auteurs insistent sur l’influence du « christianisme syriaque » issu du judéo-christianisme originel et chassé de Palestine par les judaïsmes et christianismes officiels. Il peut s’agir par exemple des Ébionites et des Nazoréens. Ces chrétiens, restés juifs, ne croyaient pas en la divinité de Jésus, d’où leur influence probable sur la formation de l’islam. C’est d’ailleurs sous ce vocable de Nazoréens que sont désignés les chrétiens dans le Coran.

Un livre passionnant, même pour ceux qui connaissent assez bien l’islam.

Gérard Mordillat, Jérôme Prieur, Jésus selon Mahomet, Paris, Seuil, 2015, 271 pages.

 

Don

Pour faire un don, suivez ce lien

À propos Henri Persoz

Avatar
est un ingénieur à la retraite. À la fin de sa carrière il a refait des études complètes de théologie, ce qui lui permet de défendre, encore mieux qu’avant, une compréhension très libérale du christianisme.

Un commentaire

  1. Avatar

    Mahomet est un faux prophète , Satan lna utilisé largement pour détruire l’église,l’oeuvre de la croix.
    Paul ,Jean et les autres ,ont averti de la venue de l’Antéchrist ,Jean ,dit que celui qui ne reconnait pas Jésus fils de Dieu ,est animé de cet esprit.
    Les musulmans disent que les juifs et les chrétiens ont magouillés les écritures ,c’est le même esprit que dans le jardin d’Éden ,Dieu à t il vraiment dit.
    Il ne faut pas combattre contre la chair et le sang , mais contre les esprits méchants dans les lieux celestes, il n’y a aussi que la vérité qui peut combattre le mensonge , le reste n’est que séduction.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.