Accueil / Culture / Que penser de la vie monastique ?

Que penser de la vie monastique ?

299-09-1Recueillant les actes d’un colloque tenu à l’Institut protestant de théologie les 4 et 5 juillet 2015, l’ouvrage propose de roboratives réflexions sur un apparent paradoxe religieux. En effet, depuis Luther, la Réforme n’a cessé de multiplier les attaques contre la vie claustrale, prise comme un contresens sciemment commis par Rome. Loin d’être éludé, le problème est au contraire fouillé par le biais d’une approche historique précise et documentée. Dans une partie liminaire, des savants comme Marianne Carbonnier-Burkard ou Jacques-Noël Pérès tentent de mieux éclairer cet aspect en analysant les sources aussi bien du côté des grands réformateurs que des Pères. Notons également la contribution de Sœur Évangéline, qui brosse un riche tableau des Diaconesses de Reuilly. Mais l’ouvrage s’attache également à écouter et à faire entendre les témoignages de diverses expériences monastiques chez les réformés, que ce soit à Lomme, Pomeyrol ou Taizé. À travers ces voix, on distingue nettement la volonté d’approfondir sa vie spirituelle dans un juste équilibre entre la relation strictement privée à Dieu et la participation collective à l’Évangile. La voie conventuelle se présente comme une des possibilités pour rendre sa foi plus rigoureuse mais non rigoriste, ce qui rappelle par certains côtés les Veilleurs de Wilfred Monod. L’ouvrage propose enfin des pistes de réflexions fécondes, notamment à travers les interventions d’Olivier Abel et de Raphaël Picon. Loin d’être un tournant anti-libéral, la vie du couvent invite surtout à repenser en permanence sa croyance et sa piété dans le cadre d’une vraie fraternité autant qu’à dialoguer en harmonie avec les autres confessions chrétiennes. Ainsi, sans forcément emporter une pleine adhésion, ce livre a la vertu de faire activement penser le lecteur, de l’inviter à interroger sa foi. Des pistes s’ouvrent, suffisamment souples pour s’adapter à toutes les sensibilités. On trouvera des vidéos de certaines contributions sur Youtube.

Sœur Évangéline (coord.), Protestantisme et vie monastique : vers une nouvelle rencontre ?, Lyon, Olivétan, 2015, 198 pages.

Don

Pour faire un don, suivez ce lien

À propos Samuel Macaigne

Avatar
Docteur en littérature française, il enseigne actuellement les lettres modernes dans un lycée de la banlieue parisienne.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.