Accueil / Dossier / Lire la Bible

Lire la Bible

 

Qu’est-il écrit ? Comment lis-tu ? (Lc 10,26)

Duchêne Marie-Noële 2Comment interpréter ces textes qui datent de 2600 ans, pour les plus anciens, pour en faire une parole de vie qui nous interpelle aujourd’hui ? Car c’est bien de vie qu’il s’agit : « Fais cela et tu vivras », dit Jésus (Lc 10,28).

La lecture des textes bibliques pose différentes questions : Quelles méthodes utiliser ? La Bible est-elle Parole de Dieu ? ou encore : Pourquoi lire encore la Bible au XXIe siècle ?

De nombreuses méthodes de lecture ont été développées et se complètent ; citons la méthode historicocritique (étude des variantes des manuscrits, critique des sources, recherche du milieu qui a produit un texte…), l’analyse narrative (étude de la façon dont une histoire est racontée), l’analyse sémiotique (étude du texte pour lui-même, de sa structure, de la logique des articulations…) et enfin la méthode psychanalytique.

La Bible n’est pas Parole de Dieu. La Bible est « une chose morte, sans aucune vigueur », dit Calvin. elle ne devient Parole divine que par l’action du saint esprit dans le cœur et l’esprit de ceux qui la lisent ou qui écoutent la prédication qu’elle suscite.

La Bible est un recueil de textes écrits par des humains qui n’étaient pas infaillibles : « i l n’existe pas dans l’histoire de l’Église de doctrine de l’infaillibilité des auteurs bibliques », écrit Élisabeth Parmentier (L’Écriture vive). La Bible contient aussi des cris de haine et de vengeance qui contredisent le commandement d’amour ; ainsi dans le psaume 137 : « Heureux qui saisira tes enfants et les écrasera contre le roc. » Comment voir dans ce texte une parole inspirée par Dieu ? «

On peut qualifier la Bible de parole de Dieu quand, à travers les écrits humains qui la composent, nous percevons la voix divine qui nous appelle à la conversion et nous ouvre à une vie nouvelle. » (André Gounelle, cours de théologie dogmatique)

Le texte biblique est ouvert à de multiples interprétations, bien qu’on ne puisse pas lui faire dire n’importe quoi. il y a ce que dit le texte, ce que le texte veut dire et ce qu’il me dit : les trois sont importants. Aujourd’hui encore la Bible dérange, ébranle les pensées établies, bouscule les certitudes. Relisons les prophètes, Amos, Michée, Ésaïe, et leurs textes de contestation religieuse, politique et sociale, comme Ésaïe 58,6-7 : Le jeûne que je préconise n’est-ce pas plutôt ceci : […] renvoyer libres ceux qu’on écrase, et rompre tout joug ? Ne s’agit-il pas de partager ton pain avec celui qui a faim et de ramener à la maison les pauvres sans abri ? De couvrir celui que tu vois nu ? La Bible est un texte engagé, qui nous invite à nous engager.

Le texte de Dany Nocquet est celui de la conférence qu’il a faite aux Journées Évangile et liberté 2015, sur le sujet des images de Dieu dans la Bible hébraïque et de leur évolution dans le temps

À lire l’article de Dany Noquet ” Dieu d’Israël, Dieu des autres. De l’immanence à la transcendance “

 

Don

Pour faire un don, suivez ce lien

À propos Marie-Noële Duchêne

Avatar
est enseignant-chercheur retraitée en Physique (université Paris-Sud Orsay). Depuis 2004, elle s’occupe du secrétariat de rédaction d’Évangile et liberté.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.