Accueil / Journal / Amour

Amour

 

  Non le mot même et la chose. Mais que l’on répète et conclue tant de fois que Dieu est amour. De quoi irriter beaucoup de gens non prévenus. L’expérience de la vie ne leur montre rien de tel. Malheurs et maux récurrents de toute espèce, deuils, accidents, misères, catastrophes naturelles ou dues à la technique : comment croire là en un Dieu amour, un Dieu qui nous aime, qui nous a tant aimés qu’il aurait sacrifié son fils pour nous sauver… ?

  La pastorale devenue assez commune de l’amour, certes préférable à la pastorale (plus ancienne) de la peur et du châtiment, manque de crédibilité et lasse. Elle nous considère comme des enfants qui ont un absolu besoin d’être aimés et de sentir qu’on les aime, pour qu’ils prennent confiance en eux et aiment la vie. Ce besoin est effectivement vital, et heureux ceux qui dès leur plus jeune âge et longtemps en sont c omblés.

  Mais comment ne pas reconnaître ensemble qu’en disant « Dieu le Père » et en nous supposant ses enfants bien-aimés, nous faisons dans la métaphore ? Nous projetons le schéma des structures idéales de la parenté (telles que nous les concevons dans notre civilisation) sur le schéma théologique judéo-chrétien de « l’alliance » entre Dieu et les hommes (tous les hommes ou seulement les élus ?). Nous nous enfermons dans des représentations anthropomorphiques qui étouffent les protestations de la raison.

  Je ne puis comprendre par l’intelligence – ni même vraiment par grâce – que Dieu le créateur est amour total et agissant. Je comprendrais mieux que l’on dise, en retournant l’équation, que l’amour est Dieu, étincelle divine en nous, Dieu en travail au sein de l’humanité, et que la vie de Jésus nous en livre une figure exemplaire, paradigmatique. Ce qui suffit à fonder sur elle une éthique et à envelopper celle-ci dans une religion.

Don

Pour faire un don, suivez ce lien

À propos Jean-Paul Sorg

Avatar

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.