Accueil / Journal / Aimer toute la création

Aimer toute la création

Le contenu positif de l’être est l’amour, l’amour créateur, l’amour qui transfigure. L’amour ne représente pas un aspect quelconque, isolé et particulier de la vie, l’amour est toute la vie, la plénitude de la vie. La connaissance est aussi une révélation de l’amour, de l’amour cognitif, de la fusion cognitive de l’aimant avec son objet, avec l’être, avec Dieu. La création de la beauté est aussi une révélation de l’harmonie de l’amour dans l’être. L’amour est une affirmation de la face aimée dans l’éternité et en Dieu, c’est-à-dire une affirmation de l’être. Mais l’amour pour Dieu est inséparable de l’amour pour le prochain, de l’amour pour la création divine. Le christianisme est un dévoilement de l’Amour divino-humain. Non seulement l’amour pour Dieu mais aussi l’amour pour l’homme me délivrent, c’est-à-dire transfigurent ma nature. L’amour du prochain, des frères, les actes d’amour font partie de la voie de mon salut, de ma transfiguration. L’amour pour les animaux et les plantes, pour un brin d’herbe, pour les pierres, pour les fleuves et les mers, pour les champs et les montagnes, fait partie de la voie de mon salut. Ainsi suis-je sauvé ; ainsi le monde entier est-il sauvé ; ainsi l’éclairement est-il atteint. La morte indifférence à l’égard de l’homme et de la nature, à l’égard du vivant, au nom de la voie du salut personnel, est une manifestation répugnante de l’égoïsme religieux, un dessèchement de la nature humaine […].

Pour un christianisme de création et de liberté, Le Cerf, 2009.

Don

Pour faire un don, suivez ce lien

À propos Nicolas Berdiaev

Avatar
(1874-1947)

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.