Accueil / Journal / 10. « Le souffle de Dieu »

10. « Le souffle de Dieu »

Le Dieu dont Jésus manifeste la présence n’est pas un juge menaçant, obsédé par les fautes et réclamant des expiations.

Mon Jésus est unique à mes yeux, parmi tous les

hommes qui nous font prendre conscience de la

réalité humaine dans laquelle tout être puise son

élan vital.

  J’aime lire ce que les évangiles disent de lui : à son contact,

sous son influence, les aveugles voyaient, les lépreux étaient

purifiés, les morts ressuscitaient. Je comprends que ces mots

désignent un dynamisme créateur, un souffle d’apaisement,

une fraternité renouvelée. 

  Je ne dis pas qu’il était un Dieu ou un Fils de Dieu aux

pouvoirs surnaturels, marchant sur l’eau, guérissant les malades,

multipliant les pains et puis quittant le monde des hommes

sans communiquer à personne ces pouvoirs pourtant si

bienfaisants ?

  Mais je sens bien que le Souffle de vie qui l’animait est le

Souffle de Dieu qui monte en nous comme en lui, réoriente

nos pensées et nous fait affronter le mal dans un esprit de

victoire à travers nos défaites et la mort elle-même. Il nous

rend humains, avec nos compagnons les autres hommes de

bonne volonté.

  Mon Jésus ne sacrifiait pas volontairement sa vie en

une mort atroce afin d’apaiser un Dieu en rage de voir les

humains se détourner de lui.

  Le Dieu dont il nous manifeste la présence n’est pas un

juge menaçant, obsédé par les fautes et réclamant des expiations.

Je crois que Dieu a été horrifié par la mort de Jésus et

par l’esprit mauvais de ses accusateurs, les intégristes juifs de

son époque contre lesquels il a lutté jusqu’à la mort.

  Je ne vois pas non plus en Jésus un fondateur de religion

imposant des rites difficilement compréhensibles avec du

vin, du pain et de l’eau et exigeant que l’on admette certains

dogmes théologiques et abstraits.

  Je n’aime donc pas qu’on le vitrifie dans des doctrines

figées car il est toujours au-delà et ailleurs de ce que l’on peut

dire de lui.

Don

Pour faire un don, suivez ce lien

À propos Gilles

Avatar
a été pasteur à Amsterdam et en Région parisienne. Il s’est toujours intéressé à la présence de l’Évangile aux marges de l’Église. Il anime depuis 17 ans le site Internet Protestants dans la ville.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.