Accueil / Éditorial / LA PRÉDICATION DE JÉSUS EST UNE INVITATION

LA PRÉDICATION DE JÉSUS EST UNE INVITATION

à la sincérité et une sentinelle en armes contre le conformisme. L’honnêteté en matière de foi et de pensée fut l’une des grandes conquêtes de la Réforme. Si c’est à Rousseau et aux Lumières que nous devons la paternité du libre examen, c’est aux Réformateurs que la prédication chrétienne doit d’avoir été affranchie de la sujétion aux magistères. C’est le plus bel héritage des protestants. Aucun mur d’Église, aucune ligne de credo, aucune chaire de paroisse ne peut retenir le souffle impétueux de cette prédication de l’amour, de la reconnaissance et de la confiance en soi qu’est le christianisme. À bas les masques !, nous dit Jésus lorsqu’il ose affirmer : « Ce ne sont pas ceux qui disent Seigneur Seigneur qui entreront dans le Royaume de mon Père. » C’est à une exigence plus haute qu’il nous appelle, plus libératrice aussi. Baisser le son du passé et des maîtres à penser, se présenter au monde et s’y faire entendre, s’autoriser à être sincère : c’est aussi cela, être justifié par la grâce seule. Nul besoin de copier, d’imiter ou de répéter, chacun désormais peut se faire confiance. Cette confiance porte en elle une profonde aversion pour la conformité. Jésus Christ fut le prophète d’une prédication radicale, âpre, impopulaire parfois, celle d’un jugement tranché contre toutes les aliénations, celle d’une puissance créatrice qui remet l’homme debout et le libère. Protestants, nous sommes les affranchis des magistères ! Oui, Bible en main, nous sommes tous des papes ! Ce bel héritage nous oblige. Il nous conduit vers l’audace, la subversion, l’excentricité. Même au risque de l’erreur. Il nous détourne des chemins balisés, de la douce tonalité ambiante des pensées conformes. Il fait de nous les témoins d’une foi insoumise et intrépide pour relier sans cesse l’Évangile à la liberté.

Don

Pour faire un don, suivez ce lien

À propos Raphaël Picon

Avatar
Raphaël Picon (né en 1968) est un théologien français.