Accueil / Culture / Une foi réfléchie

Une foi réfléchie

  Avec ce livre, bref mais dense, et grâce au sens pédagogique qu’on lui connaît, André Gounelle rend accessible la pensée du grand théologien Paul Tillich (1886-1965), pensée à laquelle il ne prétend qu’introduire sans en dresser un panorama complet.

  Après deux chapitres consacrés l’un à une biographie de Tillich et l’autre à sa démarche théologique, A. Gounelle aborde en cinq chapitres cinq thèmes essentiels de cette théologie : Dieu, l’homme, Jésus le Christ, la religion, l’histoire. Des indications bibliographiques « pour aller plus loin » ferment le livre.

  Une des qualités essentielles de cette introduction est précisément de ne présupposer aucune connaissance de la pensée de Tillich mais d’en ouvrir les portes en commençant toujours par expliciter le sens des notions employées. Le travail lexical dépasse de loin une simple police du langage, il conduit au coeur de la réflexion sur la foi, ce qui est oeuvre proprement théologique.

  Ainsi, si « Dieu » (theos en grec) est le nom de ce qui donne sens à ma vie, de l’ultime en qui ou quoi je mets ma foi, alors la théo-logie est parole raisonnée (logos en grec) sur la foi et production d’une « foi réfléchie » selon le sous-titre du livre, par là élucidé.

  Il faut donc recommander vivement la lecture de ce livre à tous ceux à qui une plongée directe dans l’oeuvre de Tillich ferait peur, à tous ceux qui ne disposent pas du temps nécessaire pour une telle plongée. À ceux à qui le vocabulaire traditionnel du christianisme (péché, diable…) semble parfois désuet et difficile à comprendre aujourd’hui, ce livre offrira des pistes pour un regain de sens (chapitre 4).

  À ceux qui ne peuvent plus comprendre la croix comme sacrifice expiatoire et qui sont en recherche d’une signification, ce livre ouvrira des chemins de compréhension (chapitre 5). À ceux à qui la diversité des religions fait problème, ce livre apportera une réponse nuancée qui exclut l’anathème de l’autre tout autant que le désir de synthèse fusionnelle (chapitre 6).

  Cette liste de destinataires potentiels du livre est bien incomplète car c’est tous ceux qui aspirent à mieux comprendre leur foi (et leur doute) et à exprimer au plus juste cet ultime qui les préoccupe, qui y trouveront une nourriture à la fois substantielle et digeste. Il fallait l’extrême familiarité d’André Gounelle avec la théologie de Paul Tillich pour nous concocter un tel ouvrage.

Don

Pour faire un don, suivez ce lien

À propos Sylvie Queval

Avatar
a été enseignant-chercheur en philosophie à l’Université de Lille 3. Depuis sa retraite, elle anime le cercle Évangile et liberté de l’Aude.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.