Accueil / Journal / Halte à l’islamophobie

Halte à l’islamophobie

Le pasteur Jean Dumas, inquiet de voir progresser la peur de l’Islam, demande que se développe le soutien aux organisations qui, comme la Conférence Mondiale des Religions pour la Paix, dont il a été administrateur, luttent pour la paix en favorisant les rencontres et le dialogue interreligieux.

  Aujourd’hui, des crispations religieuses s’observent partout dans le monde. Contrairement à une opinion qui se propage, elles ne sont pas l’apanage du seul Islam. Les intégrismes fleurissent dans chaque grande religion du monde. Le judaïsme connaît ses ultra-orthodoxes qui justifient l’écrasement systématique du peuple palestinien au Proche-Orient. Un certain hindouisme fanatique massacre des musulmans et des chrétiens en Inde. Des catholiques ont opéré des massacres en Croatie, des protestants en ont fait autant en Irlande ou en Afrique du Sud, des bouddhistes ont armé les avions kamikazes pendant la guerre du Pacifique. Aujourd’hui, des musulmans fanatiques fomentent des attentats terroristes absolument intolérables et provoquent ici ou là des massacres honteux. À ces actes d’une rare violence qui sont le fait de religieux de toutes confessions, s’ajoutent les massacres de tribus ou de peuplades entières pour des raisons purement politiques, ethniques, ou économiques.

  Il devient urgent que des voix s’élèvent pour affirmer que le spectre du fanatisme envahit la terre. Cette vague mondiale de fanatisme gangrène les diverses religions mais je refuse d’accepter l’impression générale de beaucoup de Français qui cèdent à la peur d’un islam décrit comme intrinsèquement fanatique.

  Il faut ici rester lucide et tirer les justes conclusions des leçons de l’histoire. Celles-ci ne doivent pas oublier que c’est l’Islam andalou qui a ouvert l’occident européen aux grands dialogues humanistes du Moyen-Âge. D’un autre côté, n’oublions pas non plus les massacres des populations indiennes des Amériques soutenus par un christianisme oppresseur, ni les déferlements des violences anti-arabes commises par des Croisades au nom d’un Dieu soi-disant chrétien. Il est vrai qu’une partie du monde musulman soutient, approuve et encourage des attentats meurtriers. Mais il faut savoir que bien des religieux de l’Islam condamnent de tels actes de barbarie et s’élèvent contre tout ce qui, aujourd’hui, déforme l’enseignement du Coran. Ils dénoncent qu’on puisse penser que la foi musulmane assujettisse les femmes et prêche la guerre sainte contre tous les non musulmans. Je suis choqué de constater que nos médias ne se font pas, ou peu, l’écho de leurs prises de position.

  Trop d’occidentaux, loin de connaître l’Islam dans son fond et dans sa pratique, pensent que l’Islam est une religion guerrière et violente. Tout un courant d’opinion se fait jour qui encourage une certaine islamophobie dangereuse qui traîne dans bien des esprits de nos quartiers, de nos villes ou de nos villages.

  Plutôt que de contribuer à augmenter dans l’opinion de nos pays une peur irraisonnée antimusulmane, ajoutons nos voix et notre soutien aux organismes internationaux ou nationaux qui luttent pour la Paix, comme « Religion for Peace », présent et actif en de multiples lieux de ce monde sujets à des conflits violents, regroupant des croyants chrétiens, juifs, musulmans, bouddhistes, baha’i ou autres. C’est un musulman renommé, Ghaleb Bencheik (directeur de l’émission musulmane sur la chaîne télévisée France 2) qui préside la Section française de la Conférence Mondiale des Religions pour la Paix.

 

Le site internet de la Conférence Mondiale des Religions pour la Paix (CMRP-France) est à l’adresse : http://www.religionspourlapaix.org/ Il existe également un site européen : http://www.rfp-europe.eu/ 

et un site international: http://www.wcrp.org/.

À propos Jean Dumas

a été pasteur à Dieulefit, Lens puis Lille. Il a été actif dans la Conférence Mondiale des Religions pour la Paix, puis a fondé des groupes de réflexion libérale dans le sud-est. Il est l’auteur de livres sur l’interreligieux, la réinterprétation de l’évangile de Jean et l’apport de l’athéisme pour comprendre la foi.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.