Accueil / Journal / « Évangile et liberté », mon chien et mon chat

« Évangile et liberté », mon chien et mon chat

Évangile & liberté est un journal sérieux. Qui en douterait ? Au comité de rédaction, nous peaufinons notre logique éditoriale : nous réfléchissons aux thèmes, nous cherchons les auteurs… Même si la bonne humeur est présente, le sérieux intellectuel ne nous quitte pas… De vrais protestants, non ? Et lorsqu’on est intellectuel et protestant, on ne réfléchit que sur des grands thèmes de société, de théologie et d’humanisme. Notre devise pourrait être : Penser utile, pas futile. Mais lorsque je rentre à la maison… je caresse mes chiens et mes chats ! J’accompagne même parfois ces caresses de langages que je n’oserais pas répéter en public ! Oui, j’aime mes animaux… En faisant ce « coming out », je vais griller toutes mes chances d’entrer au Collège de France…

Vous ne trouvez pas étrange que dès que l’on parle des animaux de compagnie, on ne soit pas pris au sérieux ? Oseriez-vous dire « il faut que je rentre à la maison, car j’ai un chat malade » ? On évite, on contourne mais on ne dit pas. Alors proposer un article sur les animaux, même s’il y est question de la « condition animale » en général, cela fait sourire… Expérience vécue ! Et pourtant, on constate que jamais la moyenne du nombre d’animaux de compagnie par habitant n’a été aussi élevée. Alors quoi, on n’en parle pas ? Schizophrénie entre l’intellect et l’affectif. On entend toujours les mêmes ritournelles : c’est la solitude ou la déception des humains qui pousseraient les gens à posséder des animaux… Rien n’est moins sûr.

Il est d’ailleurs difficile de parler de la relation qui unit un humain et un animal. Qui ne l’a pas expérimentée est sourd à toute compréhension. Il y a dans cette relation quelque chose d’unique que l’on ne peut traduire. Au-delà des mots, il y est souvent question de regards qui expriment tant de choses… Et lorsqu’un catéchumène me demande si les animaux ont une âme, je tente maladroitement une réponse. Mais quand je rentre à la maison, je suis convaincu que mon chien et mon chat en ont une…

Don

Pour faire un don, suivez ce lien

À propos Jean-Marie de Bourqueney

Avatar
est pasteur de l’Église protestante unie. Il est actuellement à Paris-Batignolles. Il est notamment intéressé par le dialogue interreligieux et par la théologie du Process.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.