Accueil / Journal / C’est pas une vie

C’est pas une vie

   Devant moi, j’aperçois un tout petit bambin qui chemine à pas menus. Il butine çà et là une vieille guenille, un bout de plastique qu’il rejette bien vite. Très loin, à trente mètres, il entend les voix de ses aînés qui se houspillent et le bruit de sa poussette mue par sa grand-mère. Tout est bien dans l’ordre des choses. En levant les yeux il aperçoit la robe bleue et la silhouette fine de son Dieu.

   Quelques cailloux obstruent le chemin. Délaissant ses cueillettes, il tente de les franchir. Pataud, il soulève un pied et le pose sur un caillou, tout en rejetant un peu son corps en arrière pour assurer son équilibre. Il manque de basculer, ses bras battent l’air. Un autre caillou, un autre pied soulevé lentement. Il perd du terrain.

   Amusé je le double. Me retournant je vois sa petite frimousse se chiffonnant. Doute, inquiétude ? Que fait son Dieu ?

   Dieu continue sa route, s’intéresse aux autres. Oh !

   Concentré, le bambin repart, manque encore de tomber. Arrivé à la hauteur de la mère, je lance à la cantonade : « C’est pas une vie ». Elle me sourit, s’arrête un long temps et le bambin enfin rejoint son Dieu, ses yeux mouillés levés au ciel exprimant confiance : sûr, il va être pris dans ses bras.

   Non, la mère parle à la grand-mère, tout en caressant doucement les fines boucles. Impression douce, inconnue. La relation avec Dieu se rétablit, mais d’une autre manière que celle attendue. Et maintenant ? Se blottir contre la robe bleue ou repartir à l’assaut de gros cailloux ? Quelle vie !

Don

Pour faire un don, suivez ce lien

À propos Bernard Félix

Avatar

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.