Accueil / Le Blog de la rédaction / Questions souvent posées : le chiffre 666

Questions souvent posées : le chiffre 666

 Il y a évidemment beaucoup de spéculations sur ce symbole dont nous n’avons plus la clé. Une interprétation suggère que 666 est légèrement « inférieur » à 777 qui serait le chiffre de Dieu.

L’explication la plus proche de la mentalité de l’époque est de deviner quel peut être un nom dont la « valeur » serait 666. Avant l’invention des chiffres par les Arabes on utilisait pour compter les lettres de l’alphabet. Chaque lettre se voyait attribuer une valeur. Sur un mur de Pompéi un amoureux a écrit : « J’aime celle dont le nom est 5454 ».

On remarque que si on écrit en hébreu « César Néron » on obtient 666.

Si on écrit en grec (la langue du Nouveau Testament) « César Dieu » on obtient 616 ce qui est précisément la version que donnent certains manuscrits. Cette variante de manuscrits est un argument pour dire que cette hypothèse est la bonne.

Don

Pour faire un don, suivez ce lien

À propos Évangile et liberté

.Evangile-et-liberte@evangile-et-liberte.net'

Un commentaire

  1. Veuillez m’excuser de ne pas spéculer sur sujet. Je voudrais par-contre relever un certain point : il s’agit des règles et lois qui étouffent l’église et bien souvent n’aident l’Evangile en la faisant patauger sur place, le rebut exacerbé. De quoi s’agit-il plus exactement ? Bien de gens s’engagent à la rencontre du Seigneur mais les lois sur le concubinage entre autres freinent. Etre marié avant le baptême. Entre t-on dans une église parfait ? N’est-ce pas plutôt l’église qui avec tact, patience, amour nous y convainc. Mercantilisme et trompérie, méchanceté voilà ce qui reste de la grâce que le Seigneur, repris dans les Saintes Ecritures nous demande et exigent.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.