Accueil / Le Blog de la rédaction / Quoi de nouveau ?

Quoi de nouveau ?

On parle beaucoup ces temps-ci de recomposition, de renouvellement, de transformation du politique ; on dit qu’une page est en train de se tourner, qu’avec les élections un « ancien régime » pourrait bien s’effondrer et céder la place à une autre manière d’exercer le pouvoir. Sentiment juste ou illusion ? L’avenir le dira.

Le vocabulaire du renouvellement est familier aux lecteurs de la Bible. Elle passe, avec le Christ, d’un Ancien à un Nouveau Testament. Elle annonce la venue d’une réalité inédite, le Royaume. Elle déclare que nous sommes appelés à devenir de nouvelles créatures et qu’un monde autre va surgir.

Il s’agit, bien sûr, de tout autre chose que d’un changement de « gouvernance » ; il serait ridicule de donner une dimension messianique à l’élection d’Emmanuel Macron. Il me semble pourtant que, sans tout mélanger, la sagesse politique aurait intérêt à méditer les convictions que la foi fait naître. D’abord, que du nouveau est possible (contre le constat pessimiste de l’Ecclésiaste qu’il n’y a rien de neuf sous le soleil), mais il n’est jamais sûr (bien des prétendants messianiques ont échoué). Ensuite, que le nouveau, s’il se produit, diffère souvent beaucoup de ce qu’on escomptait (les disciples attendaient l’apocalypse, ils ont eu l’Église) ; il faut savoir réajuster nos  espoirs. Enfin, que le nouveau ne s’installe que si chacun met la main à la patte : « Le Royaume s’approche, convertissez-vous » dit Jésus ; à supposer que la nouveauté frappe effectivement à notre porte, c’est notre consentement actif qui la fera entrer.

 

Don

Pour faire un don, suivez ce lien

À propos André Gounelle

Avatar
est pasteur, professeur honoraire de l’Institut Protestant de Théologie (Montpellier), auteur de nombreux livres, collaborateur depuis 50 ans d’Évangile et liberté.

Un commentaire

  1. Avatar

    Pour moi, ‘mettre la main à la patte’, est particulièrement important. Le changement ne nous tombera pas du ciel, et le président seul ne pourra y arriver si nous ne nous y investissons pas à ses côtés. Et c’est justement là que c’est un peu difficile en France, car critiquer, c’est tellement plus facile.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.