Accueil / Le Blog de la rédaction / Jésus revient ?

Jésus revient ?

Parce que de manière inattendue et, semble-t-il, passagère, le catholicisme et le pape François ont été évoqués dans la campagne des primaires de la Droite, Libération titre : « Au secours, Jésus revient ». Ce titre très journalistique exprime bien la vision négative de la religion dans notre pays : on l’associe à ce qu’on appelait jadis « l’ordre moral », à une éthique sexuelle régressive et répressive, à la domination de croyances et de pratiques qui s’imposeraient à tous et qu’on devrait respecter même si on n’y adhère pas.

On est aux antipodes des évangiles où Jésus invite constamment à la transgression des règles quand elles deviennent étouffantes (ainsi pour le sabbat), qui ne se préoccupe jamais de la religion de ses interlocuteurs ; qu’ils soient païens (romains), sectaires (samaritains) ou juifs orthodoxes, il les accueille. Il ne parle presque jamais de morale sexuelle, et en tout cas ni d’avortement ni d’homosexualité. Par contre, il invite à respecter les autres et veut libérer les « fatigués et chargés » de ce qui pèse sur eux.

Ne serait-il pas plus juste de titrer « Jésus revient » quand des gens accueillent les migrants, vont soigner des blessés sous les bombes, donnent à manger à des affamés, accueillent et écoutent les marginalisés ? Ils ne le font pas forcément pour des motifs religieux, mais peu importe. C’est en aimant et en aidant le prochain pour lui-même (et non pour se rendre agréable à Dieu) qu’on fait « venir Jésus », qu’on aime et qu’on sert vraiment Dieu, et non pas en cherchant à imposer un ordre moral.

Don

Pour faire un don, suivez ce lien

À propos André Gounelle

Avatar
est pasteur, professeur honoraire de l’Institut Protestant de Théologie (Montpellier), auteur de nombreux livres, collaborateur depuis 50 ans d’Évangile et liberté.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.