Accueil / Journal / Abonnement / Gotthold Ephraïm Lessing ou la vertu du frottement des religions

Gotthold Ephraïm Lessing ou la vertu du frottement des religions

  Le protestantisme libéral se réclame volontiers de Friedrich Schleiermacher, de Jean-Jacques Rousseau ou de Sébastien Castellion. Mais il ne s’arrête que rarement à l’œuvre et à la pensée de Gotthold Ephraïm Lessing (1729-1781). Pourtant, Lessing est sans conteste l’une des figures les plus importantes de l’histoire de la pensée occidentale, en particulier pour ce…

Ce contenu est uniquement disponible pour les abonnés

Connectez-vous Acheter le numéro

Don

Pour faire un don, suivez ce lien

À propos Pierre-Olivier Léchot

Avatar
est docteur en théologie et professeur d’histoire moderne à l’Institut Protestant de Théologie (faculté de Paris). Il est également membre associé du Laboratoire d’Études sur les Monothéismes (CNRS EPHE) et du comité de la Société de l’Histoire du Protestantisme Français (SHPF).