Accueil / Journal / Abonnement / Friedrich D. E. Schleiermacher (1768-1834), modernité et subjectivité

Friedrich D. E. Schleiermacher (1768-1834), modernité et subjectivité

  Faut-il que le nœud de l’histoire se défasse ainsi ? Que le christianisme s’allie à la barbarie et la science à l’incroyance ? » Cette question angoissée posée par Schleiermacher en 1829 dans une lettre ouverte adressée à son ancien élève Friedrich Lücke, devenu professeur de théologie à Göttingen, fait apparaître le spectre que…

Ce contenu est uniquement disponible pour les abonnés

Connectez-vous Acheter le numéro

À propos Jean-Marc Tétaz

(Lausanne), est théologien et docteur en philosophie ; traducteur de Schleiermacher, Harnack et Troeltsch. Il a enseigné aux Universités de Bochum, Lausanne et Fribourg ainsi qu’à l’EHESS et à Moscou. Il est spécialiste de la philosophie et de la théologie modernes.