Accueil / Journal / Abonnement / Redonner au livre sa parole perdue

Redonner au livre sa parole perdue

  Lorsqu’on essaie de comprendre la distinction entre chiisme et sunnisme, on revient souvent à la crise de succession survenue à la mort de Mahomet. Cela peut donner l’impression que la division a des causes uniquement politiques et fait oublier que l’enjeu est avant tout religieux ; pour les chiites, le prophète est l’objet d’une…

Ce contenu est uniquement disponible pour les abonnés

Connectez-vous Acheter le numéro

Don

Pour faire un don, suivez ce lien

À propos Mohammad Ali Amir-Moezzi

est directeur d’étude en islamologie classique à l’École pratique des hautes études.