Accueil / Journal / Un vent de Réforme dans l’islam

Un vent de Réforme dans l’islam

«Non, l’islam n’est pas voué à l’obscurantisme ! ». Ces mots forts introduisent une tribune, parue dans Le Point le 21 avril 2015, intitulée : « u n appel à la réforme ». Elle est signée par cinq penseurs musulmans : Ghaleb Bencheikh, Adnan Ibrahim, Asma Lamrabet, Mohamed Bajrafil et Félix Marquardt, cofondateurs du Forum mondial pour une réforme islamique (Al-Kawakibi. com), dont la première réunion aura lieu à Paris en 2016.

Forts du constat d’une terrible dérive dans l’image et la réalité de l’islam contemporain, associé à une forme « d’archaïsme », ils veulent aller plus loin en invitant l’ensemble de l’islam à cesser de « reproduire des idées obsolètes ». Parmi celles-ci l’inégalité homme – femme est sévèrement critiquée par les auteurs. Ils nous rappellent aussi l’histoire des origines de l’islam au VIIe siècle : « Le conservatisme qu’on assimile de nos jours à l’islam remonte en réalité, en partie, à des pratiques bédouines ante-islamiques que le prophète Muhammad a passé sa vie à affronter, mais également à des pratiques imputables aux cultures locales que l’on considère à tort comme une partie intégrante de la religion islamique. Bien au contraire, ce qui caractérise la révélation coranique, c’est bien son caractère innovant dans un souffle spirituel, éthique et épique à dire vrai très peu normatif et prescriptif. »

Ils proposent de renouer avec cette dynamique initiale en retrouvant un esprit créatif, ouvert aux évolutions et aux avancées de notre temps, par exemple en relativisant les questions, devenues centrales et parfois obsessionnelles, de l’alimentation et de l’habillement. Ils lancent un « appel à la connaissance », et affirment avec force une forme d’humanisme fondé sur la liberté. Cela passe par un encouragement au dialogue et à la connaissance objective des autres religions. Ils terminent en affirmant : « Le chemin sera long, mais notre détermination sans faille. »

Ce discours courageux dans sa forme et sa volonté de revenir à la dynamique initiale des textes a évidemment fait écho en moi d’une autre « Réforme », au XVIe siècle. Chaque religion doit savoir se repenser. un bel appel qui retentit pour nous tous !

Don

Pour faire un don, suivez ce lien

À propos Jean-Marie de Bourqueney

Avatar
est pasteur de l’Église protestante unie. Il est actuellement à Paris-Batignolles. Il est notamment intéressé par le dialogue interreligieux et par la théologie du Process.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.