Accueil / Journal / Liberté

Liberté

 

La liberté n’est pas un thème développé explicitement par les évangiles. Le mot n’est prononcé qu’une seule fois, chez Jean au chapitre 8. Le titre de notre journal ne s’y est pas trompé. Il nomme les deux piliers qui le soutiennent l’un à côté de l’autre : l’Évangile d’une part, la liberté de l’autre ; il s’agit évidemment de la liberté de penser. Comme l’exprime bien le sous-titre : penser, critiquer et croire en toute liberté.

Si le Jésus des évangiles n’a pas disserté sur la liberté, c’est justement parce qu’elle allait de soi, s’agissant de la pensée. Jésus ne s’est pas intéressé à ce que chacun devait croire mais seulement à sa façon de s’engager dans la cité : pensez ce que vous voulez, du moment que vous faites le bien. On peut vérifier cela en relisant le sermon sur la montagne (Mt 5). L’adhésion à la nouvelle religion se fait par un changement de comportement : il faut davantage avoir le souci de l’autre, nous dit et redit Jésus, mais je ne vous dis pas comment il faut croire, c’est votre affaire. La bonne façon de croire, les dogmes, l’obligation d’adhérer aux doctrines chrétiennes sont venus plus tard, au fur et à mesure que la Grande Église devenait autoritaire.

C’est l’apôtre Paul qui parle le plus de la liberté : « Libre à l’égard de tous, je me suis fait l’esclave de tous », dit-il dans sa première lettre aux Corinthiens (9,19). Voilà le statut de la liberté. Elle est intérieure, comme dirait Luther. Mais extérieurement, vis-à-vis des proches et des lointains, l’apôtre parle d’esclavage. Il est vrai que le mot grec « doulos » signifie aussi bien esclave que serviteur. La liberté chrétienne consiste à être au service des autres, sans s’encombrer de toutes ces croyances qui se sont surajoutées à la vérité des évangiles.

 

À propos Henri Persoz

est un ingénieur à la retraite. À la fin de sa carrière il a refait des études complètes de théologie, ce qui lui permet de défendre, encore mieux qu’avant, une compréhension très libérale du christianisme.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*