Accueil / Billet / La Samaritaine n’était pas une imbercycle

La Samaritaine n’était pas une imbercycle

 Michel Barlow 1Une regrettable « coquille » d’imprimerie a défiguré le titre du bel article de Louis Pernot dans le numéro de juin-juillet d’Évangile et liberté. Nos lecteurs auront rectifié d’eux-mêmes : la Samaritaine n’était pas une imbécicle (sic), ni une imbécile, mais… une imbercycle ! Quel dommage que ce mot n’existe pas : il fait un si joli bruit de cascade ! Pour l’inventer, il suffit pourtant d’un dictionnaire latin-français et d’un peu d’imagination : l’étymologie n’est pas une science exacte !

Comme chacun ne peut le savoir, au sens propre (mais humide) du mot, un ou une imbercycle est une personne qui est sensible à l’alternance de la pluie et du beau temps. Du latin imber, imberis : l’averse, et cyclus (grec kuklos) : période, cycle (retour régulier d’un phénomène). Au sens figuré et symbolique (très présent dans le texte de Jean), un ou une imbercycle sait percevoir l’alternance d’un sentiment ou d’une idée et de son contraire.

Si l’imbercycle est croyant(e), il ou elle sait d’expérience que la foi et le doute jouent à cache-cache comme des enfants espiègles, et que l’une ne va pas sans l’autre. C’est ce rythme à deux temps d’un cœur qui bat, que la Samaritaine semble incapable de comprendre. Sa foi est faite de dogmes et de rites : c’est un puits profond comme celui de Jacob, où l’on puise ses certitudes à la louche. Rien à voir avec la source d’eau jaillissante et sans cesse nouvelle que promet Jésus. Rien à voir non plus avec notre foi imbercyclique comme une averse de printemps entre deux sourires du soleil.

Au fond, la prière désespérée du père de l’enfant épileptique (Mc 9,24) devrait se traduire : « Seigneur, j’essaye de croire, mais fortifie ma foi imbercyclique ! »

Don

Pour faire un don, suivez ce lien

À propos Michel Barlow

Avatar
essayiste, romancier et théologien, est universitaire retraité (Lettres et sciences de l’éducation). Il collabore régulièrement au magazine catholique contestataire Golias hebdo comme à Évangile et liberté.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.