Accueil / Billet / Il faut être des ringards

Il faut être des ringards

Il y a quelques années, j’avais beaucoup étonné mes étudiants en sciences de l’éducation, en leur affirmant avec conviction que leur premier devoir d’éducateurs était d’être des ringards ! Ils me connaissaient assez pour ne pas imaginer plus d’un quart de seconde que je les invitais à faire vœu de traditionalisme : agir toujours très exactement comme on le faisait hier (ou mieux : avant-hier). Mais alors, pourquoi cet appel à la ringardise, voire au ringardisme, le ringard way of life étant promu au rang d’une règle de vie, voire d’un système éthique, et pourquoi pas d’une métaphysique ?

 À l’époque (est-ce toujours le cas aujourd’hui ?), rien n’était pire que de passer pour ringard : obsolète, démodé, dépassé par l’évolution galopante des idées et des goûts – et cela, dans quelque domaine que ce soit : l’apparence vestimentaire (ou cosmétique !), les options politiques… et même les orientations éthiques ou théologiques !

 Il faut être des ringards Michel Barlow billet Incorrigible pisteur d’étymologies en tous genres, j’ai révélé à mes auditeurs étonnés qu’un ringard était au départ… un tisonnier : ce que le langage populaire lyonnais appelle joliment un pique-feu : une longue tige de fer qu’on utilise pour ranimer une flamme qui faiblit. Tout un programme pour un éducateur dont la mission est d’épanouir toutes les aptitudes des jeunes qui lui sont confiés : éveiller ou réveiller leur flamme en train de s’éteindre, voire leur conférer le feu sacré !

 Mais n’est-ce pas tout autant la mission de la théologie libérale que d’animer ou de ranimer l’intelligence de la foi, en la dégageant des répétitions automatiques des dogmes ou des ritournelles d’une piété stéréotypée – autant de cendres d’une foi morte ?

 Bref, pour l’honneur de la foi, nous nous devons d’être des ringards, énergiques, mais pleins d’espérance et de tendresse humaine !

Don

Pour faire un don, suivez ce lien

À propos Michel Barlow

essayiste, romancier et théologien, est universitaire retraité (Lettres et sciences de l’éducation). Il collabore régulièrement au magazine catholique contestataire Golias hebdo comme à Évangile et liberté.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.