Accueil / Éditorial / Liberté fondamentale

Liberté fondamentale

283_Web-1Le sentiment d’insécurité provoqué par les faits de terrorisme et la publicité autour du recrutement de groupes jihadistes, ont abouti à un débat parlementaire en France au sujet d’un projet de loi contre le terrorisme. Il y a été question, entre autres, de supprimer des allocations familiales, de retirer le passeport, de bloquer des sites Internet. Que ne ferait-on pas pour préserver le droit à la sécurité ? Les libertés fondamentales, au premier rang desquelles la liberté d’expression et de circulation, sont alors les premières victimes. La liberté devient même suspecte de favoriser le terrorisme en le laissant se propager. La liberté serait un allié objectif de ce qui nous menace.

Alexandre Vinet, un théologien suisse (1797-1847), affirmait : « Quand tous les périls seraient dans la liberté, toute la tranquillité dans la servitude, je préférerais encore la liberté, car la liberté c’est la vie, et la servitude c’est la mort. » Rogner les libertés fondamentales au profit du droit à la sécurité est un mauvais calcul qui revient à faire le jeu du terrorisme. Car le terrorisme cherche d’abord à anéantir la liberté d’être soi ; il nous pousse à jouer un mauvais rôle : celui qui réplique à son agresseur sur le même registre de la violence. La barbarie se nourrissant de la violence, elle ne nous transformera donc pas au prétexte qu’une menace pèserait soudainement sur elle. C’est en donnant à chacun de bonnes raisons d’exister autrement qu’en endossant les habits de barbare qu’il est possible d’endiguer sérieusement la radicalisation des violences latentes. La sécurité ne se décrète pas, elle s’élabore par la liberté d’expression et la libre circulation de ces bonnes raisons d’espérer. Le meilleur allié de la sécurité reste la liberté.

Don

Pour faire un don, suivez ce lien

À propos James Woody

Avatar
Pasteur de l'Église protestante unie de France à Montpellier et président d'Évangile et liberté, l'Association protestante libérale.

3 commentaires

  1. Avatar

    Merci de nous le rappeler !
    je rajouterais volontiers ce que disait Thomas Jefferson :
    “un peuple prêt à sacrifier une peu de liberté pour un peu de sécurité ne mérite ni l’une ni l’autre et finit par perdre les deux”

  2. Avatar

    Merci pour cette excellente citation.

  3. Avatar

    il semble, toutefois, que ce soit de Benjamin Franklin.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.