Accueil / Journal / Les meccanos dogmatiques

Les meccanos dogmatiques

  Les grands systèmes dogmatiques sont des oeuvres qui témoignent du génie de l’Homme. On peut citer, entre autres, la Somme de saint Thomas d’Aquin (1225-1274) ou, plus près de nous, la Dogmatique de Karl Barth (1886-1968). Il faut savoir qu’ils sont, pour la plupart, fortement marqués par les nombreuses confessions de foi qui les ont précédés ; celles-ci étant, à l’origine, les reflets d’époques révolues. De plus, ils ont été adaptés aux besoins des dogmatiques ecclésiastiques. Ces dernières ont servi et servent encore de références pour apprécier, juger, voire condamner quiconque remettrait en question la vérité de leurs propositions. D’autant plus qu’elles sont, pour le besoin de la cause, riches en citations des Écritures avec une exégèse parfois plus ou moins douteuse. En outre, et c’est sans doute le plus grave, ces systèmes dogmatiques ont ouvert un abîme entre le savoir ecclésiastique et la prédication. Le pasteur Charles Wagner (1852-1918) en dénonçait le « formalisme », la « sécheresse rationaliste », lesquels étouffent la piété, voire engendrent le doute, enlèvent toute certitude, chargent les consciences… alors que l’Évangile est un message de vie, de libération. Il ne s’agit pas, on l’aura compris, d’interdire à l’Homme l’usage de sa raison : un don de Dieu.

  Il s’agit de mettre en garde contre une dérive, une déviation mortifère qui consiste à s’enfermer dans un système en oubliant le Modèle. Une dogmatique n’est qu’une construction parmi d’autres. Qui n’a pas joué au meccano, dans son enfance et même plus tard ? Quels rapports entre les dogmatiques présentes, passées et à venir et le Modèle qui les inspire ? Quel rapport avec ce Dieu qui, du Deutéronome à l’Apocalypse, déclare : « Je suis le Vivant. » ?

Don

Pour faire un don, suivez ce lien

À propos Camille Jean Izard

Avatar

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.