Accueil / Billet / L’épreuve

L’épreuve

 

L’épître aux Hébreux 12, 6 dit : « Car le Seigneur corrige celui qu’il aime, il donne des coups de fouet à tout fils qu’il agrée. » Non, décidément, ce verset ne passe pas pour moi. Comment Dieu pourrait-il aimer donner des coups de fouet, nous mettre à l’épreuve ? Ce serait là une triste explication, trop humaine me semble-t-il. Face à l’épreuve, je fais plutôt mienne ce bon sens paysan disant : « on a vite fait le chemin d’autrui, et même qu’il y passe à l’aise ». Bref, nous sommes souvent en solitude de compréhension de nos semblables. Ce n’est pas Job qui me contredira ! De même, cette pensée de Kierkegaard « ce n’est pas le chemin qui est difficile, c’est le difficile qui est le chemin » m’apparaît trop doloriste, même si on ne peut nier ce réel à Kierkegaard. Le dolorisme dans l’épreuve mène pour moi à la mort. Aussi, lorsque Jésus nous appelle à sa suite… je veux croire qu’il pensait aux épreuves inévitables de nos vies, notamment en suivant son chemin de justice, mais pas qu’il les souhaitait pour nous ! Son chemin passe par la vie, sous tous ses aspects. J’espère qu’il pensait également aux bonheurs qu’il a dû ressentir comme charpentier dans la satisfaction simple du façonnage d’une belle blanche de bois, ou la vision d’une charpente achevée, bref aux lueurs d’accomplissement qui permettent de croire ici et maintenant au lendemain qui chante.

 Ainsi, je crois simplement que Dieu n’est jamais là où on l’attend. Qu’il nous surprend, toujours en bien, surtout dans nos épreuves. Par sa Parole, incarnée en son Fils Jésus- Christ, que nous revendiquons vivante : elle est grâce pénétrante, jamais saisissable mais toujours pour nous, follement dérangeante tout en étant sagement aimante, sur le chemin de nos vies comme un instant d’éternité qui s’ouvre en nous.

 C’est un « je » qui affronte avec vigueur ces moments d’épreuve et espère un arc-en-ciel. Et comme chrétien, priant et louant Dieu avant l’épreuve et durant l’aveuglement de sa résolution, je crois que Dieu saura me surprendre en m’offrant un sens pour sortir de celle-ci : au plus intime de moi-même, au détour d’une Parole de vie… car son Esprit veille ! u

 

Don

Pour faire un don, suivez ce lien

À propos Emmanuel Argaud

est étudiant à l’Institut Protestant de Théologie (faculté de Paris). Après une formation initiale d’ingénieur, il a travaillé plus de 20 ans en entreprise, notamment dans le domaine des ressources humaines.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

En savoir plus sur Évangile et Liberté

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading