Accueil / Journal / Un laboratoire de bienveillance

Un laboratoire de bienveillance

 

Comment rejoindre des jeunes gens dits « intra » qui ont suivi un cursus catéchétique traditionnel mais qui se sont ensuite distancés de l’Église, des jeunes gens « sur le seuil », qui ont eu un lien avec l’institution (baptême, enfance ou autre), et des jeunes gens « extra » sans aucun lien, mais sensibles aux questions existentielles et spirituelles dans un sens large ?

 Un lieu et un état d’esprit

Une paroisse traditionnelle, basée dans le centreville, met sa chapelle à disposition dans le Temple de Plainpalais. Cette étape est essentielle dans le processus car symboliquement, la communauté de jeunes gens reçoit une vraie place et peut se déployer « chez elle » de manière autonome et indépendante, avec sa propre décoration, sa propre gestion et sa propre organisation. Le groupe se trouve un nom : « Le LAB », qui suggère l’idée de laboratoire pour explorer de nouvelles manières de vivre la quête de sens et de spiritualité dans une liberté et une créativité totales. Qui dit laboratoire dit tentative, essai et donc possibilité de se tromper et de recommencer. Un slogan interne est également trouvé : « Make your church », autrement dit : fais l’Église où tu rêves d’aller.

 Une ecclésiologie

L’équipe ministérielle entame un grand travail sur un langage théologique actuel et développe une ecclésiologie fondée sur l’enseignement de l’amour agapè enseigné, révélé et incarné par Jésus-Christ, résumée en 1 Jean 4, 7 : « Bien-aimés, aimons-nous les uns les autres ; car l’amour est de Dieu, et quiconque aime est né de Dieu et connaît Dieu. » Non pas « quiconque croit » mais bien « quiconque aime ». C’est-à-dire toute personne, quels que soit son âge, son origine, sa culture, sa religion, son orientation affective et sexuelle, etc. « Aime » compris comme la pratique de l’amour agapè, à savoir l’accueil inconditionnel, le non-jugement, la compassion, etc. C’est une ecclésiologie universelle, qui ne connaît ni frontières, ni dogmes, car elle repose dans la foi, la confiance en Dieu seul qui est amour. Notre objectif premier n’est donc pas prosélyte au sens de faire de nouveaux adeptes, mais bien de faire goûter et de faire croître l’amour à travers toutes nos activités.

 Activités phares du LAB

Durant l’été 2015, Adrian Stiefel propose la création d’une antenne « LGBTI » (Lesbienne Gay Bisexuel, Transsexuel, Intersexe) pour permettre aux jeunes gens de la communauté de vivre ce que lui-même n’a pas pu vivre dans sa jeunesse, à savoir assumer son identité affective et vivre sa foi, de manière harmonieuse et libre. Nous commençons par des soirées mensuelles de partage. En l’espace de six mois, nous passons de trois à vingt personnes. C’est aujourd’hui une activité phare avec la pleine reconnaissance de l’ÉPG du ministère d’Adrian.

David Martin, un autre jeune adulte, souhaite renouer avec sa tradition réformée d’origine, tout en apportant sa propre expérience spirituelle pratiquée dans le Mindfulness et le bouddhisme. Un atelier de méditation explore désormais ces différents horizons spirituels avec de très belles découvertes. L’apprivoisement du silence, l’importance fondamentale de l’écoute dans la pratique spirituelle ainsi qu’un travail de fond sur la traduction modernisée de textes bibliques pour contourner les préjugés ou les allergies à un certain vocabulaire qui empêche potentiellement le travail intérieur.

En 2017, nous créons des célébrations interactives appelées les « Sun Day ». Le temple de Plainpalais est investi. Les bancs sont remplacés par des canapés et des fauteuils modernes et légers pour favoriser l’interaction. L’accueil dès le seuil du temple est capital dans la démarche. Le micro passe parmi les participants pour le temps de louange et de reconnaissance. Un temps de méditation favorise l’écoute du texte biblique lu deux fois. Les participants se mettent ensuite par groupes pour échanger avant de recevoir un message percutant et accessible.

En 2018-2019, nous créons les parcours « Road Trip Spirituel ». Un groupe de partage se retrouve de manière hebdomadaire durant 10 semaines pour développer un travail spirituel intérieur. Le premier basé sur des logia de l’évangile de Thomas a produit des fruits autant intérieurs qu’extérieurs, notamment par des demandes de baptême ou des engagements au LAB. Le second a développé « l’éco-spiritualité », ce qui a abouti à la création d’un atelier mensuel qui a démarré à l’automne. La prochaine étape du LAB est de répondre aux nouveaux besoins identifiés par les jeunes gens : la sexualité et le discernement des projets de vie.

Le LAB est un projet pionnier qui n’a que quatre ans. 80 % de nos participants sont hors de l’ÉPG, ils viennent de divers horizons spirituels. Tous témoignent d’une seule et même expérience bouleversante : la bienveillance pratiquée au LAB a transformé leur vie. Nous sommes mis devant la nécessité de nous poser des questions fondamentales sur l’essence même du christianisme et de l’avenir de notre Église, qui a besoin d’une réforme spirituelle profonde. Au LAB, nous essayons, à notre mesure, d’y contribuer avec l’aide de Dieu

 

Don

Pour faire un don, suivez ce lien

À propos Carolina Costa

est pasteure depuis dix ans dans l’Église protestante de Genève. Comédienne, scénariste, productrice aux Ataprods, notamment la web série «Ma femme est pasteure». Auteure de livres-jeux pour accompagner le mariage et le baptême des enfants aux Editions Atalahalta. Facilitatrice professionnelle Imago.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.