Accueil / Journal / Abonnement / Pour la concurrence des intelligences

Pour la concurrence des intelligences

  À la faveur d’échanges récents entre étudiants en théologie se destinant au ministère pastoral, le mot « spirituel » fut lâché. L’enseignement donné ne serait pas assez spirituel (voire pas du tout) et cette dimension serait absente de certaines paroisses, le plus souvent libérales, quand il ne s’agit pas carrément de nier toute prétention…

Ce contenu est uniquement disponible pour les abonnés

Connectez-vous Acheter le numéro

Don

Pour faire un don, suivez ce lien

À propos Benjamin Limonet

Avatar
est étudiant à l’Institut protestant de théologie (faculté de Paris). Après une formation initiale en histoire à Paris X Nanterre, il s’est ensuite investi dans la fonction publique au service des associations ainsi que des musées parisiens. Il est par ailleurs engagé dans diverses activités catéchétiques (Église protestante unie des Batignolles puis de l’Oratoire du Louvre).