Accueil / Journal / Extra Calvinisticum/ Intra Lutheranum

Extra Calvinisticum/ Intra Lutheranum

 

L’expression Extra Calvinisticum apparaît au début du XVIIe siècle dans la controverse luthérienne contre les réformés. Elle n’est pas l’invention des théologiens réformés mais sert à désigner la position calviniste dans un sens polémique. Intra Lutheranum désigne, de son côté, la position des luthériens telle que perçue par les réformés.

Le point du désaccord est la question des rapports entre la nature divine et la nature humaine du Christ. Les calvinistes défendent l’idée que la nature divine est totalement liée à la nature humaine, mais n’est pas totalement contenue en celle-ci, dans la mesure où le fini n’est pas capable de l’infini. Jésus-Christ est totalement Dieu, mais n’est pas la totalité de Dieu: Dieu « dépasse » en quelque sorte la seule personne du Fils. De leur côté, les luthériens affirment au contraire que l’être humain ne peut parler proprement de Dieu sans parler de Jésus-Christ même si, en soi, Dieu dépasse bien sûr Jésus-Christ – le fini est donc en quelque sorte « capable de l’infini ».

Ces deux thèses contradictoires peuvent apparaître aujourd’hui comme dépassées. Elles recèlent pourtant en elles deux tendances importantes de la théologie protestante qu’il me semble toujours utile de chercher à articuler théologiquement. Pour les tenants de l’extra calvinisticum, Dieu ne se résume jamais à ce que nous pouvons en dire ou en percevoir, il est toujours transcendant. Pour les tenants de l’intra lutheranum, en revanche, ce qui compte, c’est de rappeler, pour citer Luther, que « Dieu est plus proche de toutes ses créatures que celles-ci ne le sont d’elles-mêmes » : Dieu est aussi et toujours immanent. Paul Tillich est celui qui a sans doute le mieux saisi cette dialectique en rappelant que Dieu est tout à la fois transcendant et immanent, le Tout Autre et le Tout Proche. Bref Dieu est toujours à la fois l’inconditionné et celui qui nous concerne, inconditionnellement.

 

Don

Pour faire un don, suivez ce lien

À propos Pierre-Olivier Léchot

Avatar
est docteur en théologie et professeur d’histoire moderne à l’Institut Protestant de Théologie (faculté de Paris). Il est également membre associé du Laboratoire d’Études sur les Monothéismes (CNRS EPHE) et du comité de la Société de l’Histoire du Protestantisme Français (SHPF).

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.