Accueil / À votre écoute / Évangile et liberté vu par ses lecteurs

Évangile et liberté vu par ses lecteurs

 

Nous avons reçu 540 réponses, soit 20 % de nos abonnés, ce qui est remarquable pour un tel sondage et témoigne de l’attachement des lecteurs à notre périodique. 84 % des lecteurs qui ont répondu ont plus de 60 ans et sont, pour la grande majorité de confession réformée. Mais nous comptons aussi 13 % de catholiques.

Bien sûr, les abonnés « historiques » le sont depuis 40 ou 50 ans, mais la moitié des lecteurs le sont depuis moins de dix ans. Comme le nombre total d’abonnés est à peu près constant ceci montre un assez large « turn over » global.

D’une manière générale, l’équilibre entre les articles à dominante théologique et les autres n’est pas remis en cause, ni l’importance des questions d’ouverture sur le monde ou des questions culturelles, sociales et historiques. Si certains souhaitent une ouverture plus grande, d’autres, en proportions comparables, disent qu’ils peuvent très bien trouver ces ouvertures dans d’autres journaux et qu’ils veulent surtout lire dans Évangile et liberté des développements de la théologie libérale.

Il est satisfaisant que 85 % des lecteurs disent lire le journal en entier. Cela montre que toutes les rubriques les intéressent, et qu’aucune n’est inutile.

Au-delà des questions où il suffisait de répondre par « oui » ou par « non », les lecteurs étaient invités à donner leurs impressions sur papier libre. La moitié, environ, des réponses comportait un commentaire, plus ou moins détaillé, parfois d’une page entière. Nous avons pu dégager quelques dominantes :

Évidemment, puisqu’ils sont abonnés, les lecteurs, dans leur grande majorité, sont satisfaits : « Continuez comme cela » est un leitmotiv. Plus surprenantes, mais bien encourageantes, sont les déclarations enthousiastes pour notre périodique que l’on retrouve de la part d’un quart des personnes qui ont écrit un commentaire, soit 70 personnes environ. Certains attendent le journal avec impatience, d’autres regrettent de l’avoir connu si tard. Quelques lecteurs se sentent libérés d’une pensée majoritaire aliénante. Enfin, pour certains abonnés, la lecture du journal remplace le culte. Mais bien sûr, nous avons reçu aussi des critiques et nous allons en tenir le plus grand compte. La critique principale porte sur le caractère trop intellectuel ou trop difficile à comprendre de certains articles. Plus de 40 personnes se plaignent de cela.

La difficulté peut être globale : articles trop abstraits, ou utilisant des concepts complexes, articles adressés surtout à des théologiens ou à des philosophes…

La difficulté peut être plus ponctuelle : des mots ou des idées utilisées ne sont pas assez bien expliqués. Notre comité de rédaction examine avec attention cette difficulté pour y remédier.

Certains articles sont jugés trop longs, particulièrement les dossiers (une quinzaine de remarques) ; les articles courts sont souvent lus en premier, mais ils ne doivent pas tourner au superficiel. Les affirmations gagneraient souvent à être mieux étayées. Certains lecteurs (une quinzaine) se plaignent de lire trop souvent la critique de ce qui n’est pas libéral et aimeraient plus de compréhension vis-à-vis des autres formes de christianisme. Concernant la forme du journal, l’iconographie est plutôt appréciée, mais les légendes gagneraient à être à l’horizontale, plutôt qu’à la verticale ; enfin le nouveau format est mal reçu par une quinzaine de personnes, ainsi que les nombreux blancs à l’intérieur. Les questions bibliques restent au centre de l’intérêt des lecteurs. Certains voudraient que les commentaires soient davantage actualisés et surtout que l’on voie mieux la relation entre le texte biblique et les positions libérales.

Merci aux nombreux lecteurs d’avoir participé à cette évaluation dont nous espérons qu’ils en verront les effets prochainement.

 

À propos Henri Persoz

est un ingénieur à la retraite. À la fin de sa carrière il a refait des études complètes de théologie, ce qui lui permet de défendre, encore mieux qu’avant, une compréhension très libérale du christianisme.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.