Accueil / Commentaire biblique / Les vertus du silence (Jean 8,6)

Les vertus du silence (Jean 8,6)

 

Jésus, se baissant, se mit à tracer du doigt des traits sur le sol. » Mais que pouvait-il bien écrire ou dessiner par terre ? Nous ne le saurons jamais. Peut-être Jésus lui-même l’ignorait-il ! S’il faisait simplement comme ces enfants en classe qui griffonnent sans réfléchir, par désir d’évasion loin d’une atmosphère qui les étouffe, d’un ennui qui les ronge ? Jésus, coincé entre ces hommes en colère et cette femme coupable, empêtré dans le jeu sans fin des fautes et des sanctions, dans des questions malades où aucune réponse de paix et d’amour n’est possible, préfère la fuite. Il ne répond pas, se baisse et dessine sur le sol.

Devant ce silence, les autres répètent leur question. Jésus se redresse alors, pas pour leur répondre, mais pour lancer cette parole, qui désolidarise le groupe des vengeurs en s’adressant à chacun comme individu : « Que celui d’entre vous qui est sans péché lui jette la première pierre ! » Refus de Jésus d’entrer dans ces enchaînements de lois et de jugements, refus de tolérer la satisfaction de ceux qui jugent, trouvant ainsi un plus coupable qu’eux pour se sentir justes. Refus de Jésus qui replace ces hommes dans la longue chaîne du mal qui englobe chacun d’eux et leur question abîmée par cette gangrène à laquelle nul n’échappe. Puis à nouveau Jésus s’évade, s’incline et dessine par terre.

Comment aujourd’hui supporter cette attitude d’introversion passive ? Ne pas répondre à une question posée est déjà une faute médiatique impardonnable. On veut des réponses, on a besoin de coupables, du moins de responsables, pour s’acharner sur eux, en politique comme au quotidien. Combien de dialogues ou de discours publics sans attention à l’autre, sans jugement porté sur soi-même ! Pire encore, et pas seulement à la radio, c’est une peur panique du silence.

Même une hésitation, un bref instant de réflexion tacite avant de parler, est inacceptable. Dans les églises même, on trouve ce slogan venu d’Amérique : « Jésus est la réponse. Jésus est la solution. » À quoi servirait Dieu s’il ne répondait pas clairement à nos problèmes, aux défis de ce temps ? Mais non, Jésus ne répond pas, mais ouvre les questions au-delà des évidences et des rapports de force. Son vrai message, c’est ce silence, ce vide qui s’ouvre soudain devant ces hommes acharnés, enchaînés par leur logique de violence, et replacés d’un coup en face d’eux-mêmes comme devant un miroir, qui eux aussi n’ont plus qu’à fuir et à se taire. Ce monde a peur du vide, de l’ennui, de la solitude. Comment supporter d’être face à soi-même, ou face aux autres quand on cesse de les juger, les classer, les trier ?

Ce monde a besoin de silence, de temps morts, de pages blanches. Cette attitude de Jésus est un appel à prendre l’espace, le temps, la liberté de se juger soi-même avant de juger les autres, et d’entrer dans le chemin grand ouvert du pardon. C’est un appel, dans le champ de bataille où les mots accusent et ferment l’avenir, à tracer des chemins de silence, de paix, d’ouverture vers d’autres horizons. N’ayons pas peur de nous baisser, de rentrer en nous-mêmes face à la haine et la colère, de retrouver la terre, l’humus, la poussière, d’endiguer les flots de paroles, de nous laisser aller à des gestes inutiles ou gratuits, juste pour nous ouvrir encore à ces liens profonds qui nous unissent à tous et à tout, hors des questions malades qui nous pressent sans fin. Sachons garder en nous un petit coin de vide, de blessure ouverte, d’attente de l’inconnu, d’espoir sans visage. Les problèmes du monde et de nos vies apparaîtront alors comme éclairés d’ailleurs, libérés, allégés. Cette évasion, loin de trancher nos liens aux autres et à la terre, nous rendra libres d’aimer et d’inventer l’avenir.

 

Don

Pour faire un don, suivez ce lien

À propos Jacques Juillard

Avatar
est pasteur de l’Église protestante unie de France, en retraite, mais en addiction persistante à creuser l’insondable. Prix Évangile et Liberté 2011.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.