Accueil / Journal / Le cercle des « zozos »!

Le cercle des « zozos »!

 

Vous êtes des zozos ! Alors que nous formons un cercle de silence comme chaque dernier mardi du mois, un passant se lâche. Des personnes qui, durant une heure, se tiennent sans parler, cela intrigue ou dérange certains ; d’autres s’intéressent. C’est que l’enjeu est de taille ! Défendre le droit d’asile et le respect de celles et de ceux qui ne demandent qu’à vivre dans de bonnes conditions peut être considéré comme une provocation dans une société qui a tendance à se replier dans ses frontières. tous ces migrants qui arrivent chez nous ne sont-ils pas une menace pour notre économie, notre sécurité, notre culture ? une personne sort du cercle et la conversation s’engage avec des passants ; des tracts sont distribués qui expliquent le sens de l’action.

Loin des manifestations bruyantes, le silence a quelque chose d’original. une seule prétention pour les silencieux du mardi : être des éveilleurs de conscience, provoquer pour susciter des réactions, découdre ce qui risque de devenir pensée commune dans la bouche de certains politiques : migrants = danger. Accepter d’engager le dialogue, répondre aux objections, accueillir les peurs, c’est faire de grands pas pour un vivre ensemble possible et enrichissant.

Par tous les temps, les « zozos » sont au rendez-vous de la fidélité et comptent bien faire entendre leur voix pour dire que tout homme mérite de vivre dignement. S’engager dans la défense des plus vulnérables n’est pas une mince affaire. Je peux comprendre que certains aient crainte de rejoindre le cercle, d’être visibles dans leurs convictions, de subir la contradiction voire des agressions, de s’engager dans un chemin de fidélité, mais la justice n’est-elle pas à ce prix d’un combat non-violent pour les Droits de l’Homme ? Que préférons-nous ? Passer pour des « zozos » ou rester au chaud dans l’indifférence ? il y a, bien sûr, plusieurs voies d’engagement pour défendre le droit à la vie dans la dignité. Le cercle de silence en est une. Des citoyens de toutes convictions politiques et religieuses peuvent y trouver leur place dans un coude à coude fructueux. Alors, pourquoi pas toi ?

 

Don

Pour faire un don, suivez ce lien

À propos Jean-François Blancheton

Avatar
est pasteur de l’EPUdF au sein de l’Église locale de Sens et environs.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.