Accueil / Journal / Provocation

Provocation

OLYMPUS DIGITAL CAMERAProvoquer, c’est exciter quelqu’un par un comportement agressif, l’inciter à des réactions violentes. Aujourd’hui, ce mot est déployé dans un contexte où son origine – provocare : appeler – s’est éloignée. Pratique courante chez les juifs religieux, le port d’un calot, d’une kippa pour se couvrir la tête devient une provocation en 2016. Porter un signe religieux sans avoir l’intention de défier est qualifié de provocation. Ce qui est aujourd’hui considéré comme une provocation ne l’était pas il y a quelques années. Interdire aux jeunes filles de porter une minijupe un 31 décembre serait aujourd’hui perçu comme une provocation en europe et pourtant le fait de la porter a suscité des actes de violence cet hiver 2015. Un couple d’hommes qui s’embrassait, dans les années soixante, revendiquait une liberté d’expression dans ces temps où parler de sa sexualité était manifestement impossible. Leur comportement était provocateur parce que non conforme à la représentation que la société avait de la vie en couple. Le sens du mot provocation a tendance à se rapprocher de la simple manifestation ou expression de ses convictions. Le mot provocation perd cette notion de défi et d’appel à des réactions violentes. Comme si exprimer son identité, voire sa vocation faisait déjà violence. Comme si exprimer sa différence dépassait les limites de la liberté d’expression autorisée. Alors qui provoque ? Celui qui exprime sa différence de religion, son choix de vie conjugale, ou celui qui réagit à cette différence par les coups et la violence des mots ? Les coups de poing, de pied, de couteau, les injures, les bastonnades provoquent l’individu qui pense jouir d’une liberté d’expression. La provocation n’émane pas de celle ou celui qui porte la minijupe ou le calot, mais de celui qui ne supporte pas cette affirmation de l’autre.

Don

Pour faire un don, suivez ce lien

À propos Guylène Dubois

Avatar
entrée au comité de rédaction en 2014, fut bibliothécaire puis libraire. Elle travaille aujourd’hui dans l’univers radiophonique.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.