Accueil / Journal / Ils ont prié devant la statue de la République

Ils ont prié devant la statue de la République

 

Ils ont aussi prié à Lyon devant l’Hôtel de Ville et en bien d’autres lieux encore. Ils sont venus en très grand nombre et serrés au coude à coude les uns contre les autres, ils ont déposé des bougies, des petits mots écrits au feutre de couleur exprimant leur volonté de vie, de bonheur collectif.

Ils ont fait silence, ils se sont recueillis, ils ont senti un profond élan d’humanité, de solidarité, de force courageuse qui montait en eux, dans leur cœur, à travers la détresse des événements dramatiques qui bouleversaient l’univers habituel.

J’y suis allé, moi aussi, et je me suis joint à ce silence de fraternité et d’émotion partagée. on a dit : méditation silencieuse.

Mais c’était une prière !

Élévation de l’âme vers l’indicible, transcendance, participation avec tous au grand fleuve de la Vie qui avance et traverse, malgré tout, les obstacles de l’angoisse et de la mort.

Ils n’ont pas eu l’idée de faire quelque chose de « religieux ». Ils ne sont pas venus dans nos églises ou dans nos temples. Ils n’ont pas dit de credo ni d’appel à la Trinité. Ils n’ont rien dit du sacrifice de Jésus-Christ sur la croix pour les péchés du monde. Ils ont peut-être même pensé qu’ils n’étaient pas « croyants ». et pourtant !

Cette force profonde, cette confiance dans la Vie qui nous animait tous était comme un élan qui nous élevait au-dessus de nous-mêmes, infiniment au-delà de tout ce que nous demandions ou pensions. Place de la République et partout ailleurs ces soirs-là, on a pris conscience que, bien au-delà des mots, des phrases et des doctrines qu’enseignent les églises, les synagogues et les mosquées, une Présence est là, au plus profond des cœurs. elle anime, elle rend plus humains, elle mobilise et réoriente.

elle n’agit certainement pas sans nous, mais elle est plus que nous.

 

Don

Pour faire un don, suivez ce lien

À propos Gilles Castelnau

Avatar
a été pasteur de paroisse à Amsterdam et en Région parisienne. Il s’est toujours intéressé à la présence de l’Évangile aux marges de l’Église : aumôneries militaires, de prison, universitaires, Croix Bleue. Il anime depuis 17 ans le site Internet Protestants dans la ville.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.