Accueil / Culture / Aider à passer la porte des humbles

Aider à passer la porte des humbles

JAQ_RL_130x200Chaque nouveau livre de Gabriel Ringlet est un événement. L’élégance du style, la hardiesse des idées, l’étendue de la culture, notamment poétique, en font toujours une rencontre enrichissante. Le dernier paru retiendra toute l’attention, de par le thème traité : l’accompagnement des malades à l’approche de la mort, « la porte des humbles » comme disait Bernanos. D’où le titre du livre emprunté à François d’Assise : « Quand je serai mort, disait-il à ses disciples, vous me coucherez nu sur la terre nue. »

L’auteur est bien connu de nos lecteurs : ce prêtre belge hors-normes, professeur retraité de l’université de Louvain, anime le Prieuré Sainte-Marie dans le pays wallon : un lieu de rencontre accueillant à toutes les formes de culture et de spiritualité. Gabriel Ringlet est également aumônier d’une unité de soins palliatifs. C’est donc d’expérience qu’il peut évoquer l’accompagnement des mourants aux douloureuses et interminables agonies, l’interrogation de leurs proches à l’égard de l’au-delà, la préparation des liturgies d’adieu, même pour des athées convaincus, le respect à manifester aux corps vivants ou morts. Ou plus étonnant : le rôle de la poésie pour soulager les personnes en fin de vie. Mais aussi – et c’est l’aspect le plus audacieux et le plus novateur du livre – l’acceptation de l’euthanasie. Elle est autorisée par la loi belge dans certaines circonstances, mais réprouvée fermement par l’Église catholique. Gabriel Ringlet analyse posément les arguments de la hiérarchie mais n’en fait pas des tabous. Il va jusqu’à imaginer ce que pourrait être un rituel d’accompagnement de cet « adieu choisi à la vie ». On le voit : par les pistes qu’il ouvre, ce livre profond et superbement écrit ne saurait laisser indifférent.

Don

Pour faire un don, suivez ce lien

À propos Michel Barlow

essayiste, romancier et théologien, est universitaire retraité (Lettres et sciences de l’éducation). Il collabore régulièrement au magazine catholique contestataire Golias hebdo comme à Évangile et liberté.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.