Accueil / Culture / L’arme nucléaire n’est pas une protection mais une menace

L’arme nucléaire n’est pas une protection mais une menace

294-09-1 Dans ce nouvel ouvrage, Jean-Marie Muller – un des grands noms de la non-violence en France – établit un véritable réquisitoire contre l’armement nucléaire. Mais un réquisitoire extrêmement documenté et argumenté. L’auteur nous propose un historique détaillé de l’armement nucléaire, depuis les bombardements sur le Japon en 1945, jusqu’à la mise en place de la dissuasion nucléaire « sous » Charles de Gaulle, et la façon dont ses successeurs à l’Élysée ont intégré cette notion. L’analyse des traités de non-prolifération des armements nucléaires n’est pas moins minutieuse… et pessimiste. Cependant, la précision de l’exposé n’empêche pas les choix militants, et les titres de chapitre ne laissent aucune ambiguïté sur les options de l’auteur : Les crimes d’Hiroshima et de Nagasaki ; La non-crédibilité de la dissuasion nucléaire française ; De l’impensabilité de l’acte nucléaire ; Le piège du principe de « multilatéralité ». Jean-Marie Muller est lucide : « Certes, tout le monde est comptable du désarmement mondial, mais quand tout le monde est comptable, personne ne se sent responsable. »

Une originalité de ce livre militant, ce sont les « visites » que l’auteur rend à quelques grands penseurs du XXe siècle qui ont milité contre la Bombe : Albert Camus, Jean Rostand, Lanza del Vasto, Théodore Monod. C’est en s’appuyant sur leur pensée que l’auteur peut analyser le problème en termes « éthiques, philosophiques et spirituels ». Et, en fin d’analyse, la condamnation est sans appel : « L’arme nucléaire n’est ni moralement acceptable, ni politiquement recevable, ni économiquement applicable, ni stratégiquement concevable. »

« L’existence même des armes nucléaires fait peser sur l’humanité une menace mortelle. » Pour chaque citoyen, l’acceptation ou le refus de la détention de l’arme nucléaire par son pays est donc un choix existentiel et « il appartient à chacun de désobéir à la Bombe ». Une « pétition citoyenne en faveur du désarmement nucléaire unilatéral de la France » est présentée en annexe.

Don

Pour faire un don, suivez ce lien

À propos Michel Barlow

Avatar
essayiste, romancier et théologien, est universitaire retraité (Lettres et sciences de l’éducation). Il collabore régulièrement au magazine catholique contestataire Golias hebdo comme à Évangile et liberté.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.