Accueil / Journal / Entre Orient et Occident : de la religion à la religiosité

Entre Orient et Occident : de la religion à la religiosité

294-09-3Philosophe, enseignant, chercheur, diplomate, politologue, Olivier Roy nous livre dans cet ouvrage souvenirs personnels et analyses du monde contemporain. Récits de voyages, réflexions politiques, anecdotes humoristiques, descriptions anthropologiques, viennent émailler ce qui est autant la biographie d’un étonnant voyageur que la somme philosophique d’un universitaire reconnu.

Après une jeunesse protestante passée à La Rochelle, l’auteur milite brièvement, lors de Mai 68, pour la Gauche Prolétarienne au lycée Louis-le-Grand à Paris ; l’été suivant, il part découvrir l’Afghanistan. Le monde islamique, d’une part, le rapport du politique et du religieux, d’autre part, seront les deux pôles qui vont orienter sa carrière professionnelle et son parcours intellectuel.

Cet ouvrage est une réflexion débarrassée de toute « moraline » sur les liens entre politique et théologie, religion et religiosité, laïcité et démocratie. Olivier Roy souligne que bien qu’elle soit issue de la seule révolution théocratique ayant abouti, la société iranienne est la plus laïque du monde musulman, et bien qu’elle soit le paradigme du monde libéral, la société américaine n’envisage pas la politique en dehors de son application au champ religieux : témoin obligé de sa foi, un candidat à l’élection présidentielle se doit de militer pour ses convictions religieuses. L’auteur analyse le primat du politique sur le religieux, en établissant la distinction entre religion publique et religiosité personnelle et en soulignant qu’une laïcité un peu trop militante aboutit à l’intolérance religieuse, et peut conduire à l’exclusion sociale et à la dictature de la pensée unique. Au travers de ses souvenirs de jeune militant de gauche radicalisé, de son engagement aux côtés des paysans afghans en armes contre l’empire soviétique, de ses travaux pour les organisations diplomatiques internationales, il nous dévoile les cheminements d’une jeunesse contemporaine étiquetée « jihadiste », et souligne qu’elle est bien plus la révolte sociale de rebelles déclassés en quête d’une cause qu’une radicalisation religieuse.

Un livre utile, d’une écriture simple et fluide, sous tendu par l’idée primordiale que la réintroduction d’une certaine dose de religion dans l’espace et le discours publics est indispensable pour lutter contre les tentations de radicalisation, quelle que soit la religion en question.

Don

Pour faire un don, suivez ce lien

À propos Guillaume Monod

Avatar
est pédopsychiatre en région parisienne. Ancien contrôleur auprès du contrôleur général des lieux de privation de liberté, il continue de pratiquer en milieu carcéral pour une prise en charge des mineurs détenus et de leur famille. Il a notamment publié Tiphaine ou le silence du moi chez Albin Michel.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.